Emmanuel Macron

Emmanuel Macron en visite dans un supermarché du Finistère

Mercredi 22 avril, Emmanuel Macron s’est rendu dans le Finistère pour une venue politique très commentée. Une visite en deux temps, dans une ferme agricole de Cléder, puis dans un supermarché Super U à Saint-Paul-de-Léon. Un passage éclair dans la région pour montrer son soutien envers la filière agro-alimentaire, qui joue un rôle déterminant face à la crise du COVID-19.

Remercier la “ferme France” et mettre en avant la grande distribution et le rôle des producteurs pendant la crise sanitaire

Dès son arrivée sur le sol breton, le chef de l’État s’est rendu dans une exploitation de tomates sous serre, à Cléder. Devant les maraîchers propriétaires, Thierry et Jean-Marc Roué, il en a profité pour remercier l’engagement et le dévouement des acteurs de la production qui œuvrent sans relâche depuis le début de la crise :

“Merci à la ferme France. Elle a tenu. On peut en être fier. J’espère que nos concitoyens vont être réconciliés avec ce beau métier qui est celui de nourrir la nation” (…) “Tout le monde a joué le jeu de manière formidable, avec des patrons et des salariés courageux qui sont allés au travail, parfois ils avaient peur mais ils sont venus, pour continuer de nourrir le pays”.

Souhaitant rendre hommage aux deux bouts de la chaîne alimentaire, le chef de l’Etat s’est ensuite rendu dans une grande surface pour la suite de sa visite. Il a alors échangé avec le personnel de caisse, mobilisé en “deuxième ligne” depuis le début de la crise pour alimenter les français. Dominique Schelcher, PDG de Système U, était présent suite à sa décision la veille d’accepter à nouveau les commerciaux dans ses magasins.

La grande distribution comme secteur clé dans la lutte contre la pandémie

Depuis le début du confinement, la grande distribution s’est adaptée à de nouvelles contraintes d’hygiène et à de nouveaux comportements de consommation. Avec sa visite dans le Super U de Saint-Paul-de-Léon, Emmanuel Macron souhaitait marquer le coup pour saluer les efforts faits du côté du retail, qui est parvenu à “organiser l’approvisionnement et la distribution au plus près des besoins”.

Cette visite s’inscrit dans la lignée de plusieurs déplacements depuis l’annonce du confinement. En effet, Emmanuel Macron s’était auparavant rendu à l’Institut Pasteur auprès des chercheurs, dans un hôtel réquisitionné pour les sans-abri, mais aussi à l’hôpital de campagne installé par l’armée près de Mulhouse. Une manière de présenter le secteur de la grande distribution comme un secteur clé de la lutte contre la crise sanitaire.

Durant ces échanges avec le personnel, Emmanuel Macron s’est aussi intéressé au quotidien de cette deuxième ligne de ceux qu’on appelle les “héros du quotidien”. Il les a plusieurs fois remercié d’être là, ajoutant que “c’est grâce à vous qu’on peut continuer dans cette période parce qu’il y a des hommes et des femmes qui sont au travail pour qu’on puisse continuer à s’alimenter”.

Une visite aux personnels de la grande distribution afin de rassurer salariés et producteurs

Pour plusieurs salariés, la visite d’Emmanuel Macron a été l’occasion de lui faire part des craintes relatives aux risques sanitaires et à la gestion de l’après confinement. Si certains s’inquiètent du risque de contamination, d’autres émettent des doutes au sujet de l’organisation de la séquence de déconfinement. Sur ce dernier point, le président de la République a tenu à préciser que l’effort des salariés devrait se poursuivre. Une fois de plus, la grande distribution sera un acteur clé, et ce, dans la phase de déconfinement, même si, dans ce secteur, l’organisation du travail a déjà montré qu’elle était capable de faire preuve d’agilité.

Dans la séquence de la crise sanitaire, la production française a été mise à l’honneur. Les producteurs ont aussi plaidé auprès du chef de l’Etat pour que les actions de soutien au “made in France” soient inscrites sur le long terme. Ce à quoi Emmanuel Macron a répondu “Le citoyen, quand il est consommateur, ne doit pas oublier d’être citoyen”. Un rappel qu’en matière de promotion de la production française, les consommateurs sont le meilleur levier. Du côté de la grande distribution, les campagnes de communication et actions sont nombreuses pour soutenir la production agricole française. Des incitations qui devraient conduire, sur le long terme, à de nouveaux comportements d’achat, de consommateurs plus soucieux d’acheter français.

Sur les réseaux sociaux, cette sortie de Macron en période de confinement a généré de nombreux commentaires. Des tags hostiles présents sur la devanture du Super U ont été effacés par les service municipaux avant la venue du président, a rapporté Le Télégramme. Les syndicats ont aussi réagi à cette visite. Dans un communiqué de presse, la CGT du Finistère questionne sur la légitimité de ce déplacement, en période de confinement : “Alors que le confinement est le moyen le plus efficace de se préserver du Covid-19, le président Macron se déplace dans le Finistère. Pourquoi prend-il, pour lui et pour les nombreuses personnes qui l’accompagnent, un tel risque ?”. Bien que la visite ait été placé sous haute sécurité sanitaire, certains internautes ont aussi pointé du doigt l’absence de masque pour le Président.

Ainsi, cette visite du chef de l’Etat dans le Finistère témoigne de l’importance de la grande distribution dans la lutte contre la crise sanitaire. En rendant hommage aux deux bouts de la chaîne alimentaire, Emmanuel Macron a montré sa reconnaissance envers la mobilisation croissante du retail, qui oeuvre pour assurer la continuité de la distribution alimentaire.

Keep Exploring
Enseigne Leclerc
Michel-Edouard Leclerc s’exprime sur les résultats de Leclerc