Logo Ticket Restaurant

Covid-19 : le plafond des tickets restaurant passe de 19 à 95 euros

Actuellement limité à 19 euros par jour, le plafond d’utilisation des tickets restaurants va être relevé, permettant de régler jusqu’à 95 euros d’achats en un seul passage en caisse. L’objectif du Gouvernement est triple : faciliter la vie des Français, réduire le nombre de déplacements pour faire ses achats et relancer le secteur de la restauration.

La modification du plafond des tickets restaurants, une réforme qui s’inscrit dans la logique du déconfinement

Dans le contexte du confinement et au regard des contraintes liées à leur utilisation, les tickets restaurants avaient, ces dernières semaines, tendance à s’accumuler. Pour de nombreux consommateurs, dépenser le même nombre de tickets par jour qu’habituellement, tout en respectant les limitations de déplacement, semblait impossible. Or, si en temps normal, le faible montant de ce moyen de paiement, concilié par exemple avec une vie professionnelle, permet de lisser les dépenses en recourant à celui-ci au quotidien, il constitue une part de pouvoir d’achat bloqué, dans le contexte de la crise du Covid-19.

À l’initiative des syndicats, les ministères de l’Économie et du Travail ont donc commencé à réfléchir à un assouplissement des règles d’utilisation. Annoncé dans un premier temps sur RTL, puis confirmé par le cabinet de Muriel Pénicaud, le gouvernement envisagerait de passer d’un plafond quotidien de 19 euros, à la possibilité de dépenser de manière hebdomadaire jusqu’à 95 euros en une seule fois dans les grandes surfaces.

Sur le court terme, le but de cette réforme consiste à donner plus de flexibilité en matière de règlement d’achat, afin que les quatre millions de salariés bénéficiant de ce moyen de paiement se déplacent moins souvent pour effectuer leurs courses. Ce changement s’inscrit dans l’optique du déconfinement et la logique de la limitation des déplacements en vue de la reprise d’une activité économique normale.

Une mesure attendue par la population et espérée par les restaurateurs durement touchés par la crise sanitaire

Un décret est attendu dans les prochains jours sur le sujet. Sur les réseaux sociaux, certains consommateurs s’impatientent déjà de sa mise en place, un signe que la mesure est plutôt bien accueillie. En effet, plusieurs messages d’internautes se plaignant du refus d’enseignes de la grande distribution d’accepter plus de 19 euros de tickets ont déjà été remarqués.

À moyen terme, lorsque les restaurants rouvriront, cette réforme devrait être exclusivement réservée au secteur de la restauration, avec pour objectif de relancer plus rapidement la consommation et le pouvoir d’achat des Français. L’idée est d’aider un secteur que les mesures de confinement ont particulièrement fait souffrir économiquement, comme l’ont fait remarquer plusieurs restaurateurs et cafetiers dans les médias.

Par ailleurs, une autre mesure devrait être annoncée prochainement. Un fonds de solidarité devrait être créé avec l’argent des tickets restaurants périmés et qui n’ont pas été utilisés. Il sera réservé aux restaurateurs mis en grande difficulté par cette crise sanitaire.

Keep Exploring
Surgelés : après Monoprix, Maison Thiriet arrive chez Système U