Supermarché

Déconfinement : aux caisses des grandes surfaces, les masques victimes de leur succès ?

La mise en vente des masques par la grande distribution s’est faite sans heurts dans un climat serein. Mais l’imminence du déconfinement a contraint certains clients à s’équiper davantage amenuisant, de fait, les stocks de masques dans les grandes surfaces.

Le leitmotiv de la grande distribution : garantir la disponibilité des masques pour tous

La commercialisation des masques par la grande distribution est généralisée depuis le lundi 4 mai. Au total, 500 millions d’unités sont en voie d’être mis à la disposition des consommateurs pour les prochaines semaines. Conscients que la mise en vente des masques peut entraîner des tensions de stocks et entre les clients, les enseignes ont opté pour des protocoles de distribution stricts.

Malgré la mobilisation des différents acteurs du retail, l’imminence du déconfinement ainsi que le renforcement des gestes barrières dans les transports ont démultiplié la demande de masques anticipant, de fait, les pics de consommation attendus après le 11 mai. Par conséquent, certaines enseignes comme Lidl ou Leclerc ont été contraintes de rationaliser la distribution des masques.

Face à ce phénomène, la grande distribution a tenu à rassurer ses clients en mettant en avant le caractère temporaire de ces ruptures. Les réapprovisionnements se font en continu avant même le 11 mai, date à partir de laquelle les masques seront disponibles en quantité encore plus importante pour satisfaire les besoins de tous.

Parallèlement, le secrétaire d’État en charge des Transports, Jean-Baptiste Djebbari, a annoncé que plus de neuf millions de masques seront mis à la disposition des voyageurs dans les transports en commun à compter du 11 mai pour assurer leur protection et éviter des ruptures de stocks dans certains magasins. Ces masques à usage unique seront distribués, de manière équitable, sur le territoire national pour que les Français qui n’auraient pu s’en équiper puissent se doter d’un masque en appoint.

Le gouvernement solidaire des acteurs du retail

La secrétaire d’État à l’Economie, Agnès Pannier Runacher demande également aux Français d’éviter de se constituer des réserves de masques et assure que l’état des stocks est tout à fait satisfaisant. “L’enjeu est qu’il n’y ait pas de surstockage de chacun et que tout ceux qui en ont besoin ait vraiment accès à ces masques”, insiste la secrétaire d’État.

Dans un second temps, Agnès Pannier Runacher incite les entreprises à mettre en place leurs propres circuits de distribution en interne puisqu’elles “ont la responsabilité, quand elle n’ont pas la capacité de faire respecter la distanciation sociale, d’équiper leurs salariés” explique t-elle.

La grande distribution est en tout cas mobilisée et a pu ainsi se préparer aux demandes de protection et de consommation de leurs clients au moment du déconfinement ce lundi 11 mai.

Keep Exploring
steak
Le débat sur l’appellation des « steaks » vegan s’étend à l’échelle européenne