Carrefour lance sa marketplace alimentaire

Avec l’aide du spécialiste Mirakl, Carrefour lance sa marketplace alimentaire et souhaite atteindre une centaine de marchands et 100 000 références d’ici la fin de l’année 2020. L’enseigne entend ainsi grappiller des parts de marché dans le secteur du e-commerce, en plein essor, pour répondre aux nouvelles attentes des consommateurs après la crise. Grâce à ce développement, l’enseigne accélère un peu plus sa transformation digitale. 

Le 22 juin, le groupe de grande distribution a inauguré une marketplace alimentaire qui devrait compter plus d’une centaine de marchands et 100 000 références. Disponible sur le site carrefour.fr, cette marketplace complètera l’offre de produits du quotidien. Pas moins de 15 millions de visiteurs uniques mensuels sont attendus pour les vendeurs tiers. Développée par la strat-up Mirakl, spécialiste de ce secteur, cette marketplace fera partie des rares places de marché françaises présentes, aux côtés de Monoprix qui propose les références du site Epicery, pour centraliser l’offre de commerçants locaux. 

Une vitrine pour les clients et les vendeurs tiers

Disponible depuis quelques semaines, cette nouvelle offre propose aux clients des produits de toutes sortes, du bio en passant par les produits du monde. Les clients peuvent dès à présent sélectionner des produits dans les catégories suivantes : l’épicerie, les boissons, l’hygiène/beauté, la puériculture ou encore l’animalerie. 

Afin de répondre aux nouvelles exigences héritées de la crise sanitaire, le recours à l’e-commerce représente un levier majeur de développement pour le groupe. Des tendances qui se confirment avec la montée en puissance du service de livraison à domicile, dont bénéficient désormais ces produits. Le consommateur peut ainsi jouir d’une plus grande offre avec davantage de références sur une même interface e-commerce. Mais les bénéfices ne s’arrêtent pas à la clientèle. Le déploiement d’une telle interface permet à l’enseigne d’attirer plus de fournisseurs, fragilisés par la crise. 

Carrefour valorise ainsi les commerçants en leur offrant une vitrine de choix. Ces derniers pourront profiter de la notoriété du groupe et de la croissance du site internet. L’appel lancé aux commerçants peut également refléter la volonté de l’enseigne d’élargir son nombre de fournisseurs suite aux pics inédits constatés pendant la crise. Le groupe ne donne toutefois pas de précisions quant aux conditions tarifaires de sa marketplace. 

« Devenir le site e-commerce de référence »

« Avec cette marketplace alimentaire, la première à proposer une offre aussi ambitieuse, notre objectif est de devenir le site e commerce de référence pour nos clients. Cela marque une nouvelle étape dans la transformation de nos solutions omnicanales » explique Elodie Perthuisot, Directrice e-commerce et marketing Carrefour France.

Dans cette optique, le groupe avait déjà lancé, une semaine avant, en collaboration avec Google,  un service de courses sur commandes vocales. De ce fait, l’enseigne accélère sa transformation digitale et a pour ambition de se placer au-dessus de ses concurrents français. La crise sanitaire et économique inédite a favorisé le développement digital, comblant de facto un éventuel retard en la matière. Carrefour collabore avec Uber Eats pour assurer la livraison de courses et l’enseigne est en phase de test avec Shopopop pour la livraison collaborative. Pour compléter ses offres en matière de e-commerce et commander des paniers de produits alimentaires basiques, Carrefour a formaté des offres du site « Les Essentiels Carrefour » avec l’éditeur de logiciels PrestaShop. 

Avec l’essor du e-commerce, Carrefour ainsi que le secteur de la grande distribution optent pour une stratégie d’agilité, une réponse nécessaire face à la crise et face aux nouvelles exigences des consommateurs.

Keep Exploring
Trophées de l'innovation E.Leclerc
Le Mouvement E.Leclerc lance la 3e édition de son concours pour l’innovation dans le retail