Légumes frais

Jardin Bio veut faire du bio encore plus bio

À l’heure de la relance verte, beaucoup d’entreprises souhaitent renforcer leur offre bio et n’ont pas hésité à proposer dans leurs rayons des alternatives bio pour satisfaire les consommateurs en quête de verdure et de produits de qualité. “Jardin bio”, marque emblématique du groupe Léa Nature, souhaite ainsi se démarquer par du bio plus authentique et plus ambitieux.

Les produits biologiques ont la pêche 

Depuis le début de la crise, les produits d’origine biologique restent appréciés des Français. Et pour preuve, le secteur, qui pèse 10 milliards d’euros de chiffre d’affaires, a bondi de 30% selon l’institut Nielsen. Dans cette continuité, le groupe phare des produits biologiques Léa Nature souhaite réaffirmer son statut de pionnier du secteur. 

Avec 450 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2019, le groupe de produits alimentaires et de cosmétiques bios, Léa Nature, annonce prendre 50 engagements pour sa marque emblématique Jardin Bio, spécialisée dans l’alimentaire. Pesant un tiers de son activité, Jardin bio possède 550 références disponibles en grandes surfaces et dans les circuits spécialisés bio.

Pour prendre quelques parts de marché supplémentaires dans ce secteur, les rayons de certaines grandes surfaces se sont vite remplis de produits biologiques. Mais le géant du secteur souhaite faire plus et mieux.

Jardin Bio veut être au-dessus du panier 

Jardin Bio entend redorer son blason de leader des produits bio avec ces 50 engagements. Pour ce faire, la marque, rebaptisée Jardin Bio Etic, a pour objectifs de répondre aux enjeux sociaux, environnementaux et climatiques actuels. À cet effet, Jardin Bio Etic décline 20% de son offre en commerce équitable et souhaite atteindre 40% d’ici 5 ans. La marque se mobilise également pour les filières d’agriculture biologique en reversant 5% de ses bénéfices nets. Pour répondre au fléau du plastique, la marque cherche également à réduire de 1,5% ses emballages (en poids) en plastique. 

Côté produits, toute présence d’additifs controversés, de nanoparticules ou d’arômes non bios est écartée. La marque prône ainsi le Made in France, qui compose plus de 70% de son offre avec une cinquantaine de références estampillées « Origine France Garantie ». Selon le patron fondateur, cette certification fait pencher la balance des consommateurs, soucieux de connaitre l’origine des produits. D’ici 2025, il souhaite tripler le nombre de références.  Avec ces engagements, l’enseigne souhaite aller au-delà du simple cahier des charges “Agriculture Biologique” et se démarquer ainsi de la concurrence.

Afin de tenter de pousser son avantage, Léa Nature annonce également une campagne de communication à grande échelle. L’enseigne compte augmenter de 50% sa présence médiatique et envisage les rachats de certains produits d’ici la fin de l’année. Même si le groupe va attendre un peu avant de lancer de nouveaux produits, son chiffre d’affaires devrait avoisiner les 500 millions d’euros avec 11% de croissance attendue cette année. 

Keep Exploring
JB Moreau - LREM
Michel-Edouard Leclerc et le député LaREM Jean-Baptiste Moreau s’écharpent sur l’appellation “steak”