chien et chat

Carrefour va proposer des corners de l’enseigne d’animalerie Noa

D’ici fin juillet, l’enseigne Carrefour devrait accueillir des corners proposant des articles de l’enseigne d’animalerie Noa. Une tendance de plus en plus présente dans les rayons de la grande distribution.

Un corner dédié aux animaux dans en magasin

Annoncé sur Twitter le 5 juillet, l’enseigne de magasins Carrefour accueillera un nouveau corner dédié à l’enseigne d’animalerie Noa d’ici fin juillet. Cette enseigne spécialisée, encore peu connue du grand public, appartient au groupe In Vivo Retail, leader français des jardineries possédant Gamm Vert, Jardiland ou encore Delbard. Le groupe s’est lancé dans l’animalerie et a ouvert son premier et seul magasin début 2019 à Avranches dans le département de la Manche (Normandie). L’hypermarché de Saint-Brice dans le Val d’Oise (Ile-de-France), dont les travaux ont d’ores et déjà commencé, accueillera l’un des premiers corners à la fin du mois. L’enseigne a choisi d’élargir son offre en produits animaliers, notamment autour de la nourriture spécialisée, que commercialise la marque Noa, comme Royal Canin. Si Carrefour espère attirer de nouveaux clients, cette opération s’avère être profitable à la marque qui bénéficiera d’un coup de projecteur remarquable.

Une tendance de plus en plus présente en France

Ces “shop-in-shop” sont devenus très populaires ces dernières années. Carrefour, adepte des corners, dédie déjà ces espaces découvertes à différentes marques à des fins promotionnelles. Le président de la société Globe affirmait que ces corners permettent de réaliser “des ventes d’un mois en un jour”. Les associations entre enseignes se multiplient. Un changement de paradigme inattendu qui entraîne des enseignes concurrentes à collaborer entre elles et à se laisser une place dans leurs rayons. L’un lui offre ses produits, le second une visibilité notoire. Un accord gagnant-gagnant qui plaît à Carrefour, qui après avoir développé des corners Aubert et Pacific Pêche, a lancé début mars un corner Cash Converters appelé “Carrefour Occasion” témoignant des engagements environnementaux de l’enseigne.

Ce modèle économique existe depuis plusieurs années, mais évolue de jour en jour. Alors qu’auparavant seuls des stands de quelques mètres carrés étaient proposés, il s’agit aujourd’hui de créer une réelle atmosphère au sein du magasin à travers l’enseigne partenaire. Le format de rémunération a lui aussi changé. Aujourd’hui, le magasin achète les stocks et reverse une part de son chiffre d’affaires à l’enseigne représenté au sein du corner. Également, le personnel responsable du corner sont des salariés du magasin et non de l’enseigne. En revanche, celle-ci doit contribuer à la formation des salariés, ainsi qu’en termes de marketing et communication. Il y a plusieurs années, l’enseigne été responsable de payer son emplacement, son personnel et devait reverser une commission au magasin qui l’accueillait. Un signe que la grande distribution change et présente des nouvelles opportunités. 

Keep Exploring
Alibaba
Alibaba‌ ‌continue‌ ‌de‌ ‌progresser‌ ‌en‌ ‌France‌