Caddies Lidl

Lidl modifie son approvisionnement en poulets pour tenter d’éviter une polémique avec L214

Sous la pression de L214, Lidl revoit ses approvisionnements en poulets. Malgré ses initiatives en faveur du bien-être des animaux, le hard-discounter ajoute à ses engagements quelques bémols qui font sourciller l’association de défense des animaux. 

Lidl s’engage sous la pression de L214

Vendredi dernier, le distributeur Lidl France a annoncé vouloir vendre du poulet élevé dans de meilleures conditions. Selon l’association de défense des animaux L214, ces mesures restent toutefois insuffisantes. L’enseigne souhaite ainsi répondre à un certain nombre des critères établis par l’European Chicken Commitment (ECC). Ce cahier des charges, défendu par une trentaine d’ONG dont L214 en France, a pour objectif d’améliorer les standards d’élevage et d’abattage de la filière avicole. 

Moins d’animaux au m2, l’arrêt de l’utilisation de souches de poulet à croissance rapide, l’entrée de la lumière naturelle dans les bâtiments d’élevage ou encore l’installation de perchoirs figurent, entre autres, parmi les critères de l’ECC. Avec ces engagements, l’enseigne des prix bas suit le mouvement déjà amorcé par le groupe Casino, Les Mousquetaires, Carrefour ou encore Auchan qui s’étaient déjà engagés à respecter l’ECC pour les produits commercialisés sous leur marque de distributeur (MDD) contenant plus de 50% de poulet d’ici à 2026. 

Des « risques économiques » pèsent sur la filière avicole française

Après avoir consulté des fournisseurs ainsi que des producteurs partenaires, Lidl a avancé quelques réticences. D’ici 2026, la réduction de la densité dans les bâtiments et l’arrêt de l’utilisation de poulets croissance rapide semblent presque impossibles à atteindre. Même si « le bien-être animal est aujourd’hui plus qu’essentiel » pour le groupe tout comme le « bien-être de l’éleveur », Michel Biero , directeur exécutif achats et marketing Lidl France, affirme également que des « risques économiques » pèsent sur la filière avicole française.

Ce dernier appelle « toutes les parties prenantes » dont font partie les agriculteurs, les transformateurs, les distributeurs et les ONG, à « échanger sur ces sujets » dans le but d’obtenir une décision bilatérale. Au programme, le directeur exécutif achats et marketing Lidl France lance la possibilité de « créer un fonds ensemble » afin de venir en aide aux agriculteurs

Selon l’association de défense des animaux, qui tente depuis plus d’un d’an de faire changer les pratiques de l’enseigne, la communication de Lidl n’est pas à la hauteur des mesures minimales attendues par une grande partie des citoyens.  « Probablement informée » que l’enseigne serait visée par une campagne « peu flatteuse » le mardi 21 juillet, L214 estime que Lidl aurait tenté de détourner le problème en affichant un « engagement au rabais ». 

Keep Exploring
Décathlon
Un tunnel pour payer ses courses de façon automatique chez Décathlon