Carrefour Brésil

Les bons résultats des filiales étrangères de Carrefour soutiennent la dynamique du groupe

Les résultats des filiales brésilienne et espagnol de Carrefour, publiés récemment, ont largement contribué à la progression globale de la société mère qui affiche désormais une augmentation de 7% de son chiffre d’affaires. Décryptage. 

+7% de chiffre d’affaires et de nouveaux objectifs en vue

Le résultat net ajusté du groupe est en hausse de 63% au premier semestre 2020 sur un an, à 253 millions d’euros. Avec une marge opérationnelle qui bondit de 31 points de base à 2,1% (avec un résultat opérationnel courant de 718 millions d’euros), le groupe parvient à contourner les conséquences de la crise et du confinement. Le chiffre d’affaires a ainsi progressé de 7% pour s’établir à 38,1 milliards d’euros. Au deuxième trimestre en France, l’activité du groupe a progressé de 0,7%, à comparer aux très fortes envolées des filiales brésilienne et espagnole où le e-commerce a bondi de +100%. 

Le groupe a donc revu ses objectifs à la hausse et souhaite atteindre 4,2 milliards d’euros de chiffre d’affaires e-commerce alimentaire en 2022 et 4,8 milliards en produits bio. 2 700 ouvertures de magasins sont également au programme d’ici deux ans. Par ailleurs, la dette financière du groupe est en réduction de 935 millions d’euros à changes constants à 5,22 milliards au 30 juin 2020, contre 5,96 milliards au 30 juin 2019. Les capitaux propres, part du groupe, s’élèvent à 9,283 milliards d’euros au 30 juin 2020.

Les filières brésilienne et espagnole dopent la société mère

«Grupo Carrefour Brasil a enregistré une performance remarquable malgré l’environnement difficile posé par la poursuite de la pandémie de Covid-19 » a déclaré Noël Prioux, président-directeur général de Grupo Carrefour Brasil. « Les ventes et la rentabilité de Carrefour Retail et d’Atacadão ont connu une forte progression à deux chiffres et nos activités de commerce électronique affichent une croissance impressionnante ».

Le groupe Carrefour brésilien s’est en effet démarqué, bénéficiant de l’accéleration de ses ventes en ligne. Ces dernières ont bondi de 377% en glissement annuel. Les revenus digitaux non-alimentaire ont quant à eux progressé sur la période de 65% en glissement annuel. Avec un chiffre d’affaires porté à 15,91 milliards de réals au second trimestre, Grupo Carrefour Brasil a relevé un bénéfice net ajusté de 713 millions de réals contre 473,6 millions anticipés par le consensus établi par Bloomberg, soit une hausse de 74,9%. « Ces résultats attestent de la pertinence de notre stratégie omnicanale et de la force croissante de notre écosystème » note le président directeur général du groupe brésilien. Avec un Ebitda à 1,42 milliard de réals contre 1,1 milliard attendu, la marge du groupe s’élève finalement à 9%.

Du côté espagnol, la filiale recense une hausse de 9,8% de son chiffre d’affaires. Un autre bon résultat qui confirme cette tendance portée sur l’international, qui invite le groupe Carrefour à renforcer son plan de transformation et à poursuivre ses investissements pour ses filiales à l’étranger. La capacité du groupe à faire face à la crise lui permet d’envisager les prochains mois avec plus de sérénité que ce que la situation sanitaire pourrait laisser penser à première vue.

Keep Exploring
MELeclerc
Les ambitions de Michel-Edouard Leclerc pour la rentrée de Leclerc