FNAC-Darty logo

FNAC-Darty résiste à la crise et poursuit sa stratégie de digitalisation et de diversification de ses activités

Frappé de plein fouet par la crise sanitaire qui l’a forcé à fermer ses magasins physiques, le groupe FNAC-Darty affiche une perte nette de 77 millions d’euros au premier semestre 2020, mais parvient à limiter la casse grâce à ses plateformes digitales.

Une période de crise comme test pour la solidité du groupe

Fnac – Darty, comme l’immense majorité des entreprises françaises et comme la plupart des acteurs du secteur du retail, a dû subir les conséquences du confinement. Mais pour Enrique Martinez, directeur général, “le groupe a su faire face à la crise du Covid-19 en s’appuyant sur ses forces digitales et logistiques pour servir ses clients dans les meilleures conditions possibles”. 

La bonne situation financière du groupe au début de l’année 2020 a permis à FNAC-Darty d’aborder l’éclatement de la crise sanitaire et le début du confinement au milieu du mois de mars en s’appuyant sur des fondamentaux solides. La fermeture quasi-totale des magasins entre le 15 mars et le 10 mai a toutefois occasionné 400 millions d’euros de perte de revenus, qui a pesé lourdement sur les comptes du groupe au cours du deuxième trimestre.

Le groupe, qui vient de dévoiler ses résultats pour les six premiers mois de l’année, affiche un chiffre d’affaires qui s’élève à 2,849 milliards d’euros, en baisse de près de 8% par rapport à la même période de l’année 2019. Le résultat opérationnel courant s’établit lui à -57,6 millions d’euros, contre 46,2 millions l’année précédente.

Pour faire face aux risques financiers de la crise sanitaire, le groupe a fait le choix de demander un prêt garanti par l’Etat à hauteur de 500 millions d’euros et recalibre ses dépenses avec un un plan d’ajustement de ses dépenses d’investissement qui les feraient descendre sous les 100 millions d’euros, tout en préservant les priorités : e-commerce, digitalisation et services.

Au coeur de la crise, la sécurité des salariés a constitué une priorité absolue pour le groupe, notamment dans ses activités de livraison et d’après-vente. Des mesures de sécurisation des systèmes logistiques et une préparation du retour des collaborateurs lors du déconfinement ont donc été prises. Et pour pallier les difficultés liées à la fermeture des magasins physiques, il a été décidé de réaffecter l’ensemble des ressources nécessaires pour renforcer les capacités digitales et les activités de services de FNAC-Darty, en assurant un dimensionnement suffisant, capable de s’adapter aux flux massifs de commandes réalisées en ligne, pendant le confinement puis pendant les semaines qui ont suivi.

Un million de nouveaux clients conquis sur les plateformes digitales du groupe

Rétrospectivement, la période de crise aura permis au groupe Fnac Darty d’accélérer certaines des évolutions stratégiques qu’il envisageait déjà pour les prochaines années. Tout d’abord, la digitalisation de l’activité du groupe s’est considérablement renforcée, avec des ventes en ligne représentant 31% du total, contre 18% au 1er semestre 2019 et en très forte croissance par rapport aux mois précédents. Sur les six premiers mois de l’année, les ventes en ligne ont cru de 60%, avec une hausse équilibrée entre toutes les zones géographiques d’implantation du groupe.

Les marketplaces des enseignes du groupe ont ainsi conquis un million de nouveaux clients, et ont connu une croissance de l’ordre de 160% pendant la période de confinement, qui s’est poursuivie ensuite au mois de juin. Au total, FNAC – Darty possède désormais une base de 9 millions d’adhérents, dont 7 millions pour la France seule.

Les capacités d’adaptation du groupe et le renforcement de sa stratégie de digitalisation lui ont ainsi permis de tenir face au choc de la crise sanitaire et à la fermeture de ses enseignes physiques pendant la période de confinement. La solidité de son modèle logistique et de ses plateformes en ligne assurent également la possibilité au groupe de poursuivre la diversification de ses offres. Le développement de “Nature et Découvertes” en Espagne apparaît d’ores et déjà couronné de succès, l’offre Darty Cuisine continue de s’étendre, et la vente de vélos pliants électriques ou de trottinettes en partenariat avec Xiaomi confirment cette tendance. 

Keep Exploring
Enseigne Leclerc
Michel-Edouard Leclerc s’exprime sur les résultats de Leclerc