Magasin Costco
Costco Wholesale, 5801 W 16th Street, St. Louis Park, Minnesota

Costco veut se renforcer en France

Le groupe américain Costo, spécialiste de la vente en gros à bas prix de produits alimentaires et non alimentaires, tente à nouveau sa chance en France. Misant sur une politique des prix bas sur adhésion, cette stratégie sera t-elle suffisante pour faire la différence dans le secteur de la grande distribution ? 

Le géant américain a déjà tâté le terrain français

 C’est en 2017 que l’enseigne de grande distribution américaine a foulé le sol français pour la première fois. À cette époque, le groupe Costco Wholesale souhaitait ouvrir plus de quinze magasins-entrepôts dans les 10 ans sur le territoire hexagonal. 

Le premier site a vu le jour dans la ville de Villebon-sur-Yvette (Essonne), et ce fut le seul et unique magasin du groupe durant ces dernières années. Après ce long intermède, le groupe revient en force et devrait ouvrir un deuxième entrepôt à Pontault-Combault (Seine-et-Marne) fin 2021 ou début 2022. Cette ouverture se fera à la place de l’hypermarché Leclerc des Quatre-Chênes. Et Costco voit loin, puisque l’enseigne ambitionne de ravir la 5ème ou la 6ème place en Ile-de-France les années qui suivent. 

Le distributeur joue gros dans un contexte économique tendu

Le pari est toutefois osé. Car dans un contexte économique fragilisé par la crise sanitaire, le secteur de la grande distribution n’est pas au mieux de sa forme. Depuis 2015, le chiffre d’affaires au m² du marché a connu quelques chutes, plus dures à encaisser pour un nouvel acteur sur le marché français, malgré l’augmentation de la surface commerciale des hypermarchés (+6,3%). À ce titre, le rendement au m² n’étant pas au rendez-vous entre 2015 et 2018 (-5,5%), le secteur reste tendu. 

L’essor des petites surfaces et des supermarchés de proximité -conséquence majeure de la crise- est une autre évolution majeure du secteur, tout comme l’accélération du e-commerce, qui a bondi ces derniers temps pour la même raison (environ 9 % des achats au printemps de 2020 contre 5 % à la même période en 2019). Avec 546 magasins aux Etats-Unis et des centaines d’autres dans le monde, comment l’enseigne va-t-elle tirer son épingle du jeu en France ?

90 000 adhérents en France, et après ? 

L’enseigne a opté pour le modèle de l’adhésion, en vogue outre-Atlantique, pour se différencier de la grande distribution et du e-commerce. Avec un forfait annuel de 36 euros, l’adhérent peut se rendre à sa guise dans les magasins Costco. Et ce n’est pas tout, puisque les détenteurs de la carte membre peuvent profiter de la vente en gros à bas prix.

Si les professionnels avaient déjà accès à un service identique proposé par l’enseigne de vente en gros Métro, les particuliers pourront désormais, avec Costco, en bénéficier à leur tour. Le dirigeant France de la firme, Gary Swindells, misait beaucoup sur les deux années de présence de l’enseigne sur le sol français en septembre 2019. Et le succès était au rendez-vous puisque 90 000 membres ont rejoint l’enseigne. 

Mais la tendance actuelle confirme que les Français sont de plus en plus à la recherche de produits d’origine biologique de qualité. Avec cette nouvelle implantation prévue, le géant américain saura-t-il faire face à la demande croissante de proximité et de responsabilité environnementale désirée par les Français ? 

Keep Exploring
La grande distribution s’engage dans la sobriété énergétique