Magasin de bricolage

L’attrait des Français pour les magasins de bricolage ne se dément pas

L’arrivée des beaux jours signe habituellement le grand retour des Français dans les magasins de bricolage. Avec une hausse de presque 30% des ventes d’articles de bricolage au mois de juin (selon la Fédération des magasins de bricolage), l’engouement des Français ne faiblit pas. Des signaux encourageants pour le marché du bricolage en difficulté depuis le début de l’année 2020, qui se laisse encore jusqu’à la rentrée pour remonter la pente.

Les magasins de bricolage sur la bonne pente

Malgré les deux mois de confinement qui ont impacté défavorablement les ventes (-49% en mars et -61% en avril), le marché du bricolage n’a pas dit son dernier mot. En effet, les ventes connaissent un mois de mai et un mois de juin bien plus cléments selon les données de la Banque de France, publiées par la Fédération des magasins de bricolage.

Avec une progression de près de 30% grâce à la reprise de l’activité, les ventes d’articles de bricolage reprennent des couleurs même si le marché avait connu depuis le début de l’année 2020 un ralentissement. Cumulées sur douze mois, les ventes des magasins de bricolage restent en légère baisse (-3,24% en valeur et -3,56% en volume).

L’engouement des Français pour les magasins de bricolage est au rendez-vous

Les températures estivales donnent le feu vert aux rénovations en tout genre. Les Français ont ainsi pu retrouver le chemin des magasins dès le déconfinement et le regain d’intérêt pour le bricolage s’est fait ressentir immédiatement. En mai déjà, le chiffre d’affaires des enseignes spécialisées avait connu une augmentation de 23,8% par rapport à mai 2019 grâce notamment à l’effet de report et à la frustration des Français confinés chez eux pendant deux mois. Dès la réouverture des enseignes spécialisées, les clients étaient au rendez-vous.

Des signaux encourageants qui expliquent une progression continue de la part des enseignes de bricolage dans les achats, boostées par une clientèle composée de particuliers et de professionnels. La consommation reprend progressivement des forces et les Français dépensent un peu plus dans ces enseignes spécialisées. Mais une interrogation plane quant à la pérennité des ventes.

Alors que la relance est amorcée, les magasins de bricolage poursuivront-ils ce décollage ou connaitront-ils une baisse de régime ? Une chose est sûre, le contexte estival en est pour quelque chose et la rentrée sera un indicateur décisif pour le secteur qui doit encore voir ces bons résultats confirmés pour sortir complètement la tête de l’eau.

Keep Exploring
produits herta (knacki)
Herta : un investissement de 85 millions d’euros en France