Centre commercial

Amazon à l’assaut des centres commerciaux ?

Malgré les difficultés auxquelles la marque a pu être confrontée durant la crise, Amazon continue son ascension et compte bien profiter de la situation pour tirer son épingle du jeu. La pandémie a été particulièrement compliquée pour les centres commerciaux qui ont vu de nombreuses enseignes fermer leurs portes (les seuls rescapés étant les supermarchés). Amazon y voit une opportunité pour multiplier le nombre de ses entrepôts tout en assurant plus de proximité avec ses clients.

Amazon face à la crise sanitaire

La crise n’a pas été de tout repos pour Amazon, dans le collimateur de la justice française au coeur même de la période de confinement. Ce n’est pas la première fois qu’on reproche au groupe d’être trop exigeant vis-à-vis de ses salariés mais les syndicats se sont davantage mobilisés en rappelant les risques auxquels les travailleurs étaient exposés en temps de crise et les conséquences psychologiques qui pouvaient en découler. Amazon n’a eu d’autre choix que de se plier, à sa façon, au verdict judiciaire qui imposait au géant un ralentissement de son activité et la fermeture temporaire de certains entrepôts. Par conséquent les délais de livraison se sont faits plus long, ce qui a engendré des pertes en parts de marché pour le groupe.

La concurrence se fait également plus rude : les marques se diversifient et tendent à empiéter sur des activités ne relevant pas de leur cœur de métier. Par exemple, Facebook et Instagram ont lancé leur boutique en ligne et, bien que le projet ait été mis en stand-by durant la crise, E. Leclerc ne désespère pas de lancer sa propre plateforme de vente en ligne d’ici la fin de l’année.

Les ventes ont toutefois augmenté en volume, comme le montrent les résultats trimestriels à la hausse de l’enseigne. Cette croissance est avant tout portée par les ventes de produits d’épicerie, pour lesquels la firme a augmenté sa capacité de livraison de 160%, et par la division cloud dont le chiffre d’affaire de 10,81 milliards de dollars ne fait que refléter le rôle central qu’ont pu prendre les services numériques dans le monde de l’entreprise, en particulier avec l’avènement du télétravail.

Innovation et proximité géographique au cœur des préoccupations du groupe

Aux Etats-Unis, Amazon serait actuellement en négociation avec le Simon Property Group, un opérateur de centres commerciaux de renom, dans le but d’acquérir des espaces qui seraient restés vacants à la suite de la crise sanitaire, parmi lesquels on retrouverait des locaux appartenant à Sears ou encore Lord & Taylor.

Le géant du e-commerce y placerait des centres logistiques ou des entités hybrides au croisement entre entrepôt et centre commercial (le tout robotisé évidemment) de manière à être plus proche des quartiers résidentiels où habite sa clientèle.

Il y a fort à parier que les discussions débouchent sur un contrat étant donné que les deux groupes étaient déjà en pourparlers avant la crise, source de revenu pour l’un et catastrophe économique pour l’autre. Entre cette collaboration et le lancement de son chariot express avec paiement sans caisse, Amazon continue de capter l’attention des médias et d’aller à la conquête de nouveaux marchés. Les choix et les innovations des différents acteurs du retail et du e-commerce dans les derniers mois ont renforcé les tendances à l’oeuvre avant la crise sanitaire et ont entraîné l’accélération de choix stratégiques et logistiques. A ce titre, les plans d’Amazon aux Etats-Unis pourraient bien constituer des essais pour ses nouveaux projets en Europe.

Keep Exploring
Emballages de salades
Carrefour teste un emballage écologique en papier pour les salades des Crudettes