Caisses

Carrefour teste la prise de rendez-vous pour le passage en caisse

Malgré les difficultés des dernières semaines et les mauvaises surprises, l’enseigne s’emploie à offrir un service qu’elle veut au plus proche des besoins de sa clientèle en pleine crise sanitaire, où sécurité et hygiène sont au cœur des préoccupations du consommateur. Dans cette logique, Carrefour a proposé récemment de réguler les passages en caisse grâce à un système de prise de rendez-vous.

La grande distribution se transforme

La crise aura redéfini les standards de l’expérience en grande surface. Ces dernières n’ont eu d’autre choix que d’innover pour proposer à leur clientèle un parcours différent qui ferait oublier le temps des courses la menace d’une seconde vague virale. Nombreuses sont les enseignes qui ont misé sur le digital pour maintenir leurs ventes : les drives Leclerc ont par exemple vu leur activité augmenter de 80% dans certaines régions. Carrefour ne fait pas exception et a d’ailleurs renforcé ses liens avec Uber Eats pour donner plus de visibilité à son volet « Livraison à domicile ».

La grande distribution tente de satisfaire les exigences des consommateurs tout en s’assurant des rentrées d’argent conséquentes et salvatrices pour certains (au sortir de la crise, 56% des hypermarchés Carrefour étaient déficitaires). Les revenus baissent ? Qu’à cela ne tienne, les chaîne d’hypermarchés se lancent dans la vente d’occasion. Les clients veulent limiter les contacts et l’attente en caisse ? Carrefour propose de prendre rendez-vous.

Le concept du « C’Réservé »

A partir du 25 août, il faudra prendre rendez-vous pour passer en caisse, seulement dans le magasin de Villiers-en-Bière, mais Carrefour a bon espoir de pouvoir généraliser le concept. L’enseigne a récemment développé un partenariat avec l’entreprise ESII, spécialisé dans la gestion d’accueil, pour mettre au point une plateforme accessible grâce aux nombreux QR codes mis à disposition partout dans le magasin.

Le client devra y renseigner quelques données le concernant et préciser s’il dispose d’un chariot. Il pourra ensuite choisir parmi les créneaux disponibles celui qui lui convient le mieux et ainsi éviter la queue. Nul ne sait encore si le projet, encore à ses balbutiements, signe la fin du passage spontané en caisse, d’autant plus que ce genre d’initiatives n’a pour l’instant pas eu le succès escompté…

Succès à coup sûr ?

Carrefour avait déjà tenté l’expérience en 2016 et les résultats n’avaient manifestement pas été concluants. Mais avec la crise, l’enseigne pense pouvoir miser sur la méfiance de la clientèle face à la situation sanitaire et sa volonté de limiter au strict minimum les contacts avec autrui pour relancer le projet.

D’autres chaînes d’hypermarchés ont réussi à mettre en place des systèmes similaires : la plateforme « Lineberty » est par exemple utilisée dans 6 magasins Monoprix pour prévenir les clients quand c’est à leur tour de passer en caisse. A voir si Carrefour parviendra à donner davantage d’ampleur au concept.

Keep Exploring
Carburant à prix coûtant : les enseignes accompagnent les vacanciers