billets de banque

La consommation va-t-elle continuer sa progression dans les prochains mois ?

Alors que le déconfinement a sonné une reprise à vive allure de la consommation, les observateurs se demandent jusqu’où ira cette reprise dans les prochains mois et surtout quel secteur bénéficiera plus que les autres des 100 milliards d’euros épargnés par les Français.

Où en est le rebond ?

Après deux baisses consécutives du PIB au premier et au second trimestre (respectivement de 5,9% et 13,8%), le rebond des achats post-confinement s’élevait à 35,5% au mois de mai et 10,3% en juin avant de se stabiliser à 0,5% en juillet pour retrouver un niveau équivalent à la fin de l’année 2019. Il faut toutefois nuancer ce rebond spectaculaire car la consommation restait malgré tout 5% en dessous de ses chiffres normaux de juin. De la même manière que les prix, l’évolution n’est pas identique dans tous les secteurs.

Ce sont essentiellement les enseignes de la grande distribution qui ont su profiter de la reprise de la consommation avec une hausse de 5% des achats de produits du quotidiens sur un mois selon Kantar, à l’inverse du secteur textile qui lui ne progresse que faiblement avec un léger rebond en sortie de confinement. Par ailleurs, le secteur du bricolage, après un effondrement brutal des ventes au plus fort de la crise (-27%), a vu un rebond de ses ventes de 24% en mai, 29% en juin et encore 19% en juillet avec notamment une explosion des ventes de piscines.

Quelle tendance pour les mois à venir ?

Que va-t-il advenir des 100 milliards d’euros épargnés par les Français sur la durée du confinement ? Vont-ils être dépensés dans les prochains mois ? La réponse à cette question dépend de plusieurs facteurs. Si la baisse des prix se poursuit, on peut espérer que le rebond de la consommation soit pérennisé. Toutefois, selon l’INSEE il convient également de prendre en compte la durée et l’impact des protocoles sanitaires mis en place ainsi que le contexte international incertain. En effet, bien qu’un éventuel reconfinement ne soit pas à l’ordre du jour comme l’avait annoncé Emmanuel Macron, un excès de mesures contraignantes pourrait décourager les consommateurs de reprendre le chemin des magasins.

Les mesures contenues dans le plan de relance du Gouvernement auront sans doute un rôle capital dans la tendance que prendra la consommation dans les mois qui viennent. Quoi qu’il en soit, compte tenu de la baisse de fréquentation des rayons des supermarchés, la transition vers la consommation en ligne semble plus que jamais inévitable et il reviendra aux entreprises de savoir s’y adapter.

Keep Exploring
Enseigne Casino
La grande distribution solidaire du personnel soignant et des producteurs français