Colis Amazon

Amazon a-t-il vraiment augmenté certains de ses prix de 1000% au cœur de la crise sanitaire ?

Des associations américaines ont révélé que le géant américain du e-commerce avait fait exploser les prix de certains produits essentiels au cours de la crise sanitaire. Un rapport publié début septembre par Public Citizen parle même d’une augmentation de 1000% par rapport aux prix affichés par d’autres retailers avant la pandémie.

Une stratégie délibérée d’Amazon ?

Selon le rapport de l’association de défense des consommateurs américain Public Citizen, Amazon aurait gonflé ses prix entre 336% et 1000% pour des produits essentiels durant la crise tels que des gants jetables, du gel hydroalcoolique, ou même du papier toilette vendu pour près de 36 dollars le lot (contre 7 en grande distribution pour ce même lot). Ces augmentations ont été constatées sur des produits vendus directement par Amazon mais aussi sur des produits proposés par des revendeurs tiers. Drôle de coïncidence : ces produits sont aussi ceux qui ont pris le plus d’importance dans les dernières semaines et dont les Américains ont désormais le plus besoin pour leur vie quotidienne.

Un porte parole du géant américain du commerce en ligne se défend et précise : “Notre système est conçu pour offrir aux clients le meilleur prix disponible et si l’on constate une erreur, on travaille rapidement pour la régler”. L’entreprise indique que le site est surveillé 24h/24 et que plus d’un million d’offres ont déjà été retirées. Suffisant pour éviter de profiter d’une période de tension sur les produits et les prix ?

Pour Public Citizen, il est légalement très difficile de faire respecter les lois prévues par les Etats sur les limitations de prix “pour les plateformes en ligne qui dépassent les frontières”. L’ONG Oxfam elle, critique les entreprises, dont Amazon, qui auraient “réalisé de larges bénéfices durant la crise” et souhaite qu’une taxe spéciale leur soit imposée pour limiter les inégalités de richesse.

Une situation moins marquée en France

De façon similaire, les prix proposés par Amazon ont eux aussi progressé en France sur ce type de produit depuis le début de l’année. Alors qu’un lot de 24 rouleaux de papier toilette de la marque Kleenex affichait un prix inférieur à 30 euros avant le mois de mars, ce même lot a coûté jusqu’à 45 euros au plus fort de la crise. Une progression de 50% difficilement explicable par des tensions sur les stocks quand d’autres acteurs n’ont eu pas augmenté leurs prix, ou de manière très limitée.

Toutefois, cette variation n’est pas propre à la crise et ne semble pas pouvoir être expliquée uniquement par une éventuelle panique liée à une augmentation de la demande dans la mesure où une telle hausse de prix a également été constatée vers le mois de novembre 2019, bien avant la pandémie. A l’inverse, la plupart des acteurs de la grande distribution continue de baisser ses prix depuis plusieurs mois. Amazon ne compte pas en tout cas remettre en cause sa stratégie, et a d’ailleurs pour cela décidé d’embaucher pour faire face à la demande croissante.

Keep Exploring
Poulet nourri
Lidl aux prises avec les défenseurs de la cause animale