hypermarché

Y-a-t-il vraiment de moins en moins de clients dans les hypermarchés en France ?

Autrefois format de magasin plébiscité par les Français, le modèle de l’hypermarché semble être en perte de vitesse depuis plusieurs années au profit d’autres mode de vente comme les magasins de proximité, les drives et le e-commerce. L’hypermarché est-il voué à disparaitre ?

Un marché en déclin

Illustrant cette perte de vitesse du secteur de l’hypermarché, le groupe Auchan qui réalise l’essentiel de son chiffre d’affaires en hypermarchés a vu ses ventes au premier semestre baisser de 0,8 milliards contraignant l’enseigne nordiste à supprimer 1500 postes. Plus généralement, un constat de la Fédération du commerce et de la distribution (FCD) fait état d’une baisse constante du chiffre d’affaires au mètre carré depuis 2015. “Entre 2015 et 2018, la surface commerciale des hypermarchés a augmenté de 6,3% alors que le rendement au m² reculait de 5,5% au cours de la même période” selon la FCD.

Paradoxalement, la taille moyenne des hypermarchés créés en France augmente et est passée à 5250 m² en 2018, contre 4150 m² en 2015. Quand bien même les ventes des hypers ont augmenté depuis le mois de mai avec le déconfinement (+2,4%), celles-ci ont tout de même augmenté dans une moindre mesure que celles des supermarchés et des magasins de proximité (+4,8%).

Quelles perspectives de reconversion ?

Certes le chiffre d’affaires des hypermarchés est en baisse mais cette surface reste le lieu principal d’achat des consommateurs selon l’INSEE avec une part de marché s’élevant à 16,8%. On ne peut donc pas affirmer que les hypers sont condamnés. Ceux-ci doivent trouver des perspectives de reconversion, de nouvelles fonctions ou services à proposer à leurs clients pour regagner en attractivité. Pour cela les grandes surfaces peuvent miser sur le système du drive, qui connait actuellement une croissance importante en France.

D’autres enseignes comme Carrefour font le pari d’aménager leurs magasins notamment les espaces culturels, littéraires ou de jouets en imitant des enseignes comme la Fnac ou Toys’RsUs pour fournir aux clients une expérience similaire à un magasin spécialisé. D’autres nouveautés viendront s’ajouter comme des restaurants ou encore des bars à sushis dans une volonté de transformer la corvée des courses en un moment de détente convivial. Enfin, d’un point de vue purement logistique, les grands hypermarchés pourront, par exemple, se convertir en plateformes de livraison à domicile comme l’enseigne Auchan d’Englos.

Bien que menacé, le secteur de l’hypermarché ne semble pas destiné à disparaitre et compte sur ses innovations pour rester dans la course.

Keep Exploring
Enseigne Ikea
Ikea dévoile le plan de réouverture de ses magasins