achat en ligne

46% des clients Cofidis Retail auraient reporté leur achat sans la possibilité de régler en plusieurs fois par carte bancaire

C’est une tendance en plein essor, constatée depuis plusieurs mois : le paiement par carte bleue en 3 ou 4 fois séduit les consommateurs et son utilisation s’accroît au fur et à mesure que l’attrait pour l’e-commerce s’étend.

Cofidis, acteur majeur du crédit à la consommation en France, voit son offre de paiement en 3/4xCB rencontrer une demande toujours plus forte, témoignant du renforcement de cette tendance de consommation.

Pourquoi le paiement en 3 ou 4 fois séduit-il ? 

Apparu il y a déjà quelques années, le paiement fractionné encourage efficacement l’acte d’achat. En offrant la possibilité aux individus d’accéder à des biens ou des services dont le coût est trop important pour être supporté en une seule fois, cette option permet en effet à cette demande qui reporte régulièrement ses achats d’obtenir ce bien ou ce service. D’autant plus que l’impact psychologique du prix est amoindri, allégeant la culpabilité à l’achat de certains consommateurs.

Résultat : aujourd’hui 60% des Français utilisent le paiement fractionné au moins une fois par an, et 46% des clients de Cofidis usant de l’offre 3/4xCB auraient repoussé leurs achats s’ils n’avaient pu bénéficier de l’option, d’après des chiffres fournis par l’entreprise. 

La montée de l’achat en ligne accélère cette tendance d’usage, comme le confirment les chiffres enregistrés par Cofidis Retail.

L’enseigne note en effet “une hausse de 26% du nombre de demandes de paiement en 3/4xCB pendant le confinement.” Par ailleurs, depuis le confinement, “le panier moyen des clients avait progressé de 14% par rapport à la période précédente” chez les partenaires e-commerce de Cofidis Retail sur ce mode de paiement.

D’après l’entreprise, “cela vient confirmer cette tendance de consommation à privilégier le web plutôt que le retail. Et si la seconde vague du Covid19 est trop récente pour être analysée, nous rentrons dans une forte période commerciale pour nos partenaires qui va, nous l’espérons, soutenir ce modèle.”

Le retail, ainsi que la grande distribution, et ce malgré une baisse de ses prix, font face à un essor important de l’achat en ligne : il est aujourd’hui capital que ces enseignes accélèrent leurs plateformes d’e-commerce, comme beaucoup l’ont déjà réalisé. D’autant plus que les nouvelles mesures sanitaires et le couvre feu promettent un attrait toujours plus fort des consommateurs pour ces usages digitaux. 

Keep Exploring
vins sur un rayon
Carrefour veut lutter contre la baisse de la consommation de vin en France