Gérald Darmanin

Les propos de Gérald Darmanin sur les rayons communautaires enflamment les réseaux sociaux

Polémique – Le ministre de l’intérieur Gérald Darmanin se dit “choqué” par la présence de rayons communautaires dans les grandes surfaces. Des propos qui ont suscité de vives réactions sur les réseaux sociaux.

“Ça m’a toujours choqué de rentrer dans un hypermarché et de voir qu’il y a un rayon de telle cuisine communautaire, c’est comme ça que ça commence le communautarisme.” Ces propos, tenus hier soir sur le plateau de BFMTV par le ministre de l’intérieur Gérald Darmanin, n’en finissent plus de susciter la polémique sur les réseaux sociaux.

Plus de 35 000 tweets mentionnant le mot “hallal” depuis hier soir

Plus de 35 000 tweets mentionnant le mot “halal” ont ainsi été publiés depuis hier soir. De nombreuses réactions, venues notamment du monde politique, ironisent notamment sur la suppression des rayons cuisine du monde et du rayon cuisine italienne, au nom de la lutte contre le communautarisme.

Alors qu’il n’en était nullement fait mention sur les réseaux sociaux jusqu’à hier soir, les mentions “rayons cashers”, “rayons communautaires” et surtout “rayons halals” ont décollées. Plus de 80 000 mentions sur le sujet ont ainsi été mesurées sur les réseaux sociaux dans les dernières 24h, un niveau inédit pour ces sujets. Jusqu’ici peu mentionnés dans le cadre des discussions autour de la future loi contre le séparatisme et à la suite de l’assassinat de Samuel Paty à Conflans le 16 octobre dernier, les rayons confessionnels pourraient-ils devenir un sujet de débat de premier plan ?

Les propos du ministre laissent en tout cas naître une pluie de critiques, même au sein de sa famille politique, avec la réaction ironique du Président de l’Assemblée Nationale (par ailleurs député du Finistère) qui a rappelé qu’il faisait régulièrement ses courses dans les rayons bretons des magasins.

Le ministre de l’Intérieur a notamment voulu souligner hier soir la responsabilité des entreprises dans le communautarisme, estimant que celles-ci flattent “les bas-instincts” de leurs consommateurs à des fins pécuniaires.

Des propos que Gérald Darmanin a souhaité nuancer par la suite en précisant qu’il s’agissait simplement d’une opinion personnelle avant d’ajouter “Heureusement que toutes mes opinions ne font pas partie des lois de la République”. Des précautions oratoires qui n’ont pas suffit à éteindre l’incendie. Pour rappel, en 2019, selon une étude Nielsen, les produits halal représentaient 0,3% des ventes de produits de grande consommation en France, pour un montant total de 282 millions d’euros dans la grande distribution.

Keep Exploring
Tati de Barbès
Le rideau de fer va tomber pour de bon pour Tati à Barbès