Michel-Edouard Leclerc

Michel-Edouard Leclerc répond à Darmanin : « On peut évidemment vendre du casher et du halal en étant patriote »

Michel-Edouard Leclerc a répondu aujourd’hui au ministre de l’intérieur Gérard Darmanin qui s’est dit hier soir « choqué » par les rayons communautaires dans les grandes surfaces, en plein débat sur le séparatisme.

Les propos de Gérald Darmanin, se disant “choqué” par la vente de produits halal et casher en grandes surfaces et accusant la grande distribution d’être en partie “responsable” de la montée du communautarisme en France, ont fait bondir Michel-Edouard Leclerc. Le patron des enseignes Leclerc, souvent considéré comme l’un des porte-paroles les plus efficaces de la grande distribution, a dénoncé dans un tweet les propos du ministre de l’intérieur tenus hier soir sur BFMTV.

Des propos qui “puent la manipulation” selon Michel-Edouard Leclerc

“Ces propos puent la manipulation”, a vivement réagi le patron breton. Pour Michel-Edouard Leclerc, “on peut évidemment vendre du casher et du halal en étant patriote.” Des mots très forts qui témoignent du malaise suscité par les propos du ministre, quelques jours après l’assassinat de Samuel Paty à Conflans.

Alors que ces déclarations déchaînent une vive polémique sur les réseaux sociaux, Michel-Edouard Leclerc a également invité « les consommateurs et les salariés de la distribution à ne pas consacrer trop de temps à ces polémiques politiciennes ».

De son côté, Gérald Darmanin est revenu sur ses déclarations de la veille sur son compte Twitter en début d’après-midi. Le ministre de l’intérieur, qui avait souligné la présumée responsabilité du “capitalisme” dans la montée du communautarisme a affirmé “n’avoir pas un mot à retirer à ses propos”, affirmant que ceux-ci sont « éminemment républicains ».

Keep Exploring
Bruno Le Maire
Le Gouvernement prend la défense de la grande distribution sur la vente des masques