Walmart

Walmart retire les armes et munitions de ses rayons à l’approche du résultat de l’élection présidentielle américaine

Alors que le mardi 3 novembre, date fatidique du résultats de l’élection américaine approche, Walmart, l’enseigne phare de la distribution aux Etats-Unis, vide provisoirement ses rayons des armes habituellement vendues.

Un geste qui fait grand bruit dans un climat tendu où des tensions politiques fortes entre partisans de Joe Biden et de Donald Trump ont déjà été repérées, et qui devraient s’enflammer et s’aggraver jusqu’au jour de l’élection, le 3 novembre, et pourquoi pas dans les jours qui suivront.

Une décision pas si inédite

Si Walmart ne connaît pas le crise économique, l’enseigne affronte des crises d’un tout autre genre. Ce n’est d’ailleurs pas la première fois qu’elle prend cette décision : cet été déjà, suite aux mouvements sociaux et aux violences déchaînées après à l’assassinat du citoyen américain George Floyd par la police, elle avait retiré les armes et munitions de la vente en rayons.

Aujourd’hui, cette décision de Walmart a aussi été dirigée par les événements survenus à Philadelphie depuis quelques jours. En effet, depuis la mort de Walter Wallace le 26 octobre dernier, lui aussi tué par la police, de nombreuses émeutes et violences éclatent dans la ville, et le magasin Walmart de la ville a été filmé en train d’être dévalisé.  

Protéger les consommateurs et clients

Les armes seront, selon les mots de l’enseigne, toujours disponibles sur demande. Ainsi, seuls les rayons sont donc vidés de leurs armes. Le but serait de protéger les collaborateurs de Walmart en cas de crise de violence, ainsi que les clients sur place.

Dans un contexte où Donald Trump a refusé plusieurs fois de dire s’il accepterait pacifiquement une défaite, où plusieurs magasins de Washington ont commencé à placarder leurs devantures pour être protégés en cas de manifestations, la décision de Walmart n’en est qu’une parmi d’autres dans le vaste mouvement du secteur économique pour sécuriser leurs magasins, leurs clients et leurs collaborateurs en cas de difficultés liées à l’élection. Nous saurons le 3 novembre prochain si ces précautions se sont révélées nécessaires.

Keep Exploring
Alexandre Bompard sur RTL le 8/12/2020
Discrimination positive : Carrefour veut recruter 15.000 jeunes issus des quartiers défavorisés en 2021