Magasin Lidl 2

Les jouets et vêtements retirés des rayons des magasins Lidl

Le gouvernement a décidé une fois de plus de restreindre l’offre aux produits de première nécessité, dans un objectif affiché d’équité avec les petits commerçants qui doivent baisser leurs rideaux. La nouvelle tombe mal, notamment pour Lidl, qui s’apprêtait à lancer sa nouvelle paire de baskets en France.

Nous vous indiquions la semaine dernière que de nombreuses enseignes de la grande distribution avaient décidé d’avancer de quelques semaines l’envoi des catalogues de Noël ou la mise en rayon des jouets et des décorations. Lidl a ainsi décidé de se plier aux consignes du gouvernement en retirant jouets et vêtements de ses rayons depuis quelques heures.

Les hypermarchés pris de court à l’approche des fêtes

Les réjouissances de fin d’année jouent un rôle clé dans le déroulé de leur calendrier commercial mais la Covid19 vient à nouveau jouer les troubles-fêtes. Le gouvernement a donc exigé que soient retirés des rayons les produits textiles, les jouets, et tous les produits “non-essentiels”. Une décision dont les détails sont parfois peu clairs et peuvent confiner à l’absurde.

Les acteurs de la grande distribution s’étaient toutefois préparés à un éventuel reconfinement et ont cette fois pris le soin de constituer des stocks suffisamment conséquents en collaboration avec les producteurs pour ne pas avoir en plus à gérer des problèmes de pénuries.

Lidl exemplaire à contre-cœur

Il reste que les grands distributeurs ont été coupés dans leur élan, en particulier Lidl qui était sur le point de commercialiser sa nouvelle paire de baskets en France le 14 novembre prochain. La collection textile correspondante a déjà été commercialisée en Allemagne et a rencontré un franc succès, si bien que les prix ont flambé sur les plateformes de revente.

L’enseigne n’a cependant pas d’autre choix que de se plier aux directives gouvernementales et Michel Biero, directeur exécutif, a annoncé qu’elle commencerait à vider les rayons jouets et textile dès hier soir en attendant d’avoir davantage d’informations et de visibilité sur le reste des produits. Il insiste également sur le fait que même s’ils seront interdits à la vente, quelques produits seront encore en rayons pour un certain temps compte tenu de l’immense parc (1 500 magasins) dont dispose l’enseigne.

Comme de nombreux acteurs du secteur, la marque avait pris soin de renforcer sa stratégie digitale pour booster ses ventes en ligne à la sortie du premier confinement, et compte bien mettre en avant ce nouvel atout dans les semaines qui viennent.

Keep Exploring
Borne voiture électrique
GreenYellow, Leclerc, Lidl et Système U s’engagent à développer les bornes de recharge électrique sur les parkings des magasins