centre commercial plein air de frey

Grande distribution et petits commerces : où les Français font-ils leurs achats ?

Avec la crise sanitaire du coronavirus, les habitudes de consommation des Français ont changé. Mais à quel point ? Privilégient-ils, au niveau de la solidarité, les commerces de proximité ? Ou continuent-ils de faire leurs achats dans la grande distribution. Réponse avec une étude réalisée début novembre par la banque d’images en ligne iStock, en partenariat avec YouGov.

En novembre, la banque d’images en ligne iStock et YouGov ont interrogé plus de 5 000 personnes pour connaître leurs habitudes de consommation depuis le début de la pandémie du nouveau coronavirus. Il en ressort que les Français continuent de faire la plupart de leurs achats dans les grandes enseignes, alors qu’ils manifestent leur soutien aux PME et commerces de proximité, durement touchés par la crise sanitaire et économique.

On préfère la commodité des grandes enseignes

En effet, seulement 27% des personnes interrogées déclarent avoir effectivement réalisé leurs courses dans les petits commerces pour les aider à se relever. Or, un quart des personnes sondées avouent avoir augmenté le nombre de leurs achats auprès des grands distributeurs et des grandes marques depuis le début du coronavirus. Une large majorité (63%) explique ce choix par la commodité dans ces surfaces. Autrement dit, ils ont la possibilité de faire l’ensemble de leurs achats au même endroit.

Si la grande distribution continue de garder le portefeuille des Français, les petits commerces peuvent tirer quelques billets car ils bénéficient de la sympathie des Français. Mais comment s’arrangeront-ils ? En améliorant leur stratégie marketing, conseille la banque d’images en ligne iStock.

Le bon contenu, le bon canal et la bonne cible

D’abord, les petits commerces doivent rassurer leurs clients sur les facilités d’achat, par l’élargissement de l’offre et l’ouverture d’une boutique en ligne qui permet le Click & Collect. Ensuite, il leur faudra identifier le bon média pour la bonne cible. Par exemple, les commerçants renforceront leur présence sur les réseaux sociaux afin de toucher les plus jeunes, et sur les médias plus traditionnels (télévision, radio, magazine, etc.) pour atteindre les plus âgées. Enfin, ils ont intérêt à adapter le contenu à sa cible, comme mettre en avant les marques à la pointe de la technologie quand il s’agit des jeunes, et les équipements pour le bien-être physique dans le cas des jeunes adultes.

Keep Exploring
Rue commerçante
Avec la plateforme e-commerce « Ma Ville Mon Shopping », La Poste soutient les commerçants et artisans locaux