Piles de pièces de monnaie

Avec la crise sanitaire, les Français comptent de plus en plus sur les programmes de fidélité pour réaliser des économies

Compte tenu de la double crise sanitaire et économique, plus de la moitié des Français sont de plus en plus attentifs aux promotions et aux prix des produits alimentaires. C’est ce qui ressort d’une enquête de la société UntieNots, réalisée en ligne du 24 au 27 novembre 2020.

La boîte aux lettres, canal préféré de promotion

Aujourd’hui, en situation de crise sanitaire du nouveau coronavirus, les Français font désormais plus attention aux prix des produits alimentaires et aux promotions, d’après une étude réalisée en ligne du 24 au 27 novembre 2020 par la société UntieNots, spécialisée dans les campagnes de marketing digital. Plus précisément, 21% disent être tout à fait regardants sur ces détails et 33% plutôt regardants, soit 54 % des 1000 personnes interrogées. Seulement 11% n’accordent pas d’attention aux prix et aux promotions. Pour recevoir ces offres promotionnelles des grandes surfaces alimentaires, les Français préfèrent en majorité la boîte aux lettres (40%), devant la boîte mail et l’application (23%) et l’application mobile du distributeur (15%). Les autres canaux de communication privilégiés sont : le prospectus distribués à l’entrée du magasin (11%), et les applications mobiles indépendantes (8%). 

Les programmes de fidélité « utiles » pour faire de petites économies régulières

S’ils sont plus attentifs aux promotions, les sondés considèrent à 68% les programmes de fidélité comme le dispositif le plus efficace pour préserver leur pouvoir d’achat. Suivent les promotions en catalogue (53%), les coupons reçus en caisse ou sur les applications (32%) et les vignettes à collectionner (14%). Toutefois, seulement 13% des Français estiment que les programmes de fidélité sont « généreux ». Aux yeux des trois quart (75%) des sondés, ces mécanismes sont « utiles » car permettant de faire de petites économies régulières. Surtout ceux qui offrent la possibilité d’économiser plusieurs euros en cagnotte et de les récupérer seulement en fin de mois (74%).

Enfin, l’étude de la société UntieNots indique que le montant économisé est le principal motif qui déclenche l’achat de produits en promotion (57%), devant le pourcentage de remise (42%), la marque concernée par l’offre (31%) et la simplicité de comprendre l’offre (25%).

Keep Exploring
Conseil d'Etat à Paris
Le Conseil d’Etat rejette le recours contre le rachat de Vindémia par GBH à La Réunion