Étudiants

Grande distribution : un paquet d’initiatives solidaires en faveur des étudiants

Depuis janvier, les enseignes de la grande distribution multiplient les initiatives solidaires en faveur des étudiants en difficulté en France. Parmi elles, figurent Picard, Intermarché, Auchan et Casino qui vient de boucler une nouvelle opération de dons.

Avec la crise sanitaire qui perdure, la précarité s’accentue chez les étudiants français. Pour leur venir en aide en ces temps difficiles, les enseignes de la grande distribution multiplient les initiatives solidaires depuis le début d’année. Picard a été précurseur de ce mouvement avec une large opération de solidarité en janvier, dans le cadre de l’arrondi en caisse MicroDon. Les dons des clients ont été reversés à la Fédération des associations générales étudiantes (FAGE), apportant une aide de première nécessité aux étudiants en situation de précarité.

Casino double la mise

Les autres enseignes ont suivi, notamment Intermarché, qui avait proposé début février un bon d’achat de 10 euros aux étudiants, une fois que ces derniers avaient dépensé 20 euros dans ses magasins. Plus de 30 000 étudiants ont bénéficié de ce dispositif, selon l’enseigne. Le groupe Casino a proposé à ses clients de faire des dons en caisse afin d’acheter des paniers repas aux étudiants. Au moins 15 000 repas ont été distribués. Le distributeur a également mis en place un dispositif permettant aux étudiants de bénéficier d’une réduction de 10 % sur tous les produits de la marque Casino. Près de 3000 personnes profitent déjà ce dispositif, valable jusqu’au 30 juin 2021.

Carrefour contre la précarité menstruelle

Plus récemment, Monoprix a décidé d’aider les étudiants en leur faisant bénéficier d’un bon d’achat de 5 euros, dès lors qu’ils ont dépensé 15 euros en magasin. De son côté, Carrefour lutte contre la « précarité menstruelle » en offrant, jusqu’au 31 août, un paquet de tampons ou de serviettes hygiéniques par mois aux étudiantes.

Keep Exploring
Eoliennes
Quels engagements environnementaux pour les enseignes en sortie de crise ?