Capture du site web de Virvolt

Carrefour : un atelier pour transformer les vélos classiques en vélos à assistance électrique (VAE)

Le groupe Carrefour et la startup Virvolt ont ouvert un atelier d’électrification pour transformer les vélos classiques en vélos à assistance électrique (VAE). Disponible à partir de 820 €, ce service inédit vise à renforcer les engagements du distributeur français en faveur de l’économie circulaire et de la mobilité durable.

Un prix d’achat des vélos plus attractif

Le groupe Carrefour et la startup Virvolt ont ouvert, la semaine dernière, un atelier de transformation de vélos classiques en vélos à assistance électrique (VAE). Une première dans la grande distribution. Installé sur 20m2 au sein du rayon sport du magasin Carrefour Carré Sénart, ce corner propose d’électrifier une simple bicyclette en 48 heures avec des batteries légères et haut de gamme. Virvolt offre également un service de réparation minute aux cyclistes : changement de frein, réparation de chambre à air et réglages divers.

« Alors que la plupart des personnes qui envisagent d’acheter un vélo opteraient pour un vélo à assistance électrique (VAE), le premier frein à cet achat reste un prix encore trop élevé », concède Emmanuel Rochedix, Directeur des marchandises non-alimentaires Carrefour France. C’est pourquoi, l’atelier de transformation met en place un prix plutôt attractif. Pour 820 euros, le client aura droit à l’installation d’un moteur de 250W (50Nm) dans la roue arrière et une batterie de 80 km d’autonomie avec cinq modes d’assistance électrique.

D’autres ateliers prévus

Cette initiative du groupe Carrefour et de la startup Virvolt s’inscrit dans une démarche de promotion de l’économie circulaire et de la mobilité durable. « Cet atelier imaginé avec Virvolt vise à renforcer les engagements de Carrefour sur l’économie circulaire tout en proposant de nouvelles expériences en magasins, avec une offre très accessible d’électrification et de réparation de vélos sur place ; une démarche unique en grande distribution », souligne Emmanuel Rochedix. D’après le dirigeant, il s’agit d’une « première étape dans la perspective d’un déploiement dans d’autres magasins du groupe ».

Keep Exploring
Courses
Courses et consommation dans le monde du Covid : quelles évolutions et quelles nouvelles habitudes ?