Livreurs Glovo

Livraison de courses : une levée de fonds historique pour Glovo

Glovo a levé, le 1er avril, 450 millions d’euros pour développer ses capacités de livraison de repas à domicile et renforcer sa présence à travers le monde. Cette levée de fonds est la plus importante de l’histoire pour une start-up espagnole.

Glovo, l’entreprise spécialisée dans la livraison de repas à domicile, a réussi à lever il y a quelques jours 450 millions d’euros auprès de Lugard Road Capital, Luxor Capital Group, Delivery Hero et GP Bullhound. Ce tour de table est le plus important de l’histoire pour une start-up espagnole. Désormais valorisée autour de 2 milliards d’euros, Glovo souhaite renforcer sa présence au sein des 26 pays dans lesquels elle opère. La jeune pousse va parallèlement continuer à étendre son empreinte en Afrique. « Cet investissement nous permettra de doubler nos marchés clés, d’accélérer notre position de leader dans des endroits où nous sommes déjà très forts », souligne Oscar Pierre, patron de Glovo.

Recruter des développeurs

Pour renforcer sa présence dans les grandes villes, la startup espagnole va investir massivement dans ses dark stores, des entrepôts installés au cœur des villes. Elle compte en ouvrir 200 d’ici la fin de l’année notamment à Valence, Rome, Porto ou encore Bucarest. Ce qui va lui permettre de livrer une partie de ses clients en seulement 10 minutes. Plus tôt cette année, Glovo avait déjà annoncé un partenariat de 100 millions d’euros avec la société immobilière suisse Stoneweg pour entamer ce maillage. L’entreprise envisage en outre de renforcer son équipe Tech, en recrutant 200 développeurs.

Des tensions avec les cyclistes

Grâce à cette levée de fonds, Glovo espère booster ses activités, fortement malmenées par la crise sanitaire. La jeune pousse va également pouvoir mieux faire face aux revendications de ses livreurs. En Espagne, par exemple, elle devra leur offrir les mêmes avantages que les salariés afin d’améliorer leurs conditions de vie.

Keep Exploring
viande
Les Français s’arrachent la viande bovine bio