Vaccin Covid-19

Grande distribution : les employés peuvent désormais se faire vacciner en priorité

Après plusieurs appels lancés en ce sens, les employés de la grande distribution peuvent enfin se faire vacciner en priorité. Mais seules ceux âgés de plus de 55 ans sont concernés. Une limitation que regrettent certains travailleurs.

Pour accélérer le retour à la normale

Ils l’exigeaient depuis plusieurs semaines car en contact permanent avec du public. Ils ont enfin obtenu gain de cause. Les employés de la grande distribution peuvent désormais se faire vacciner en priorité. Mais, cette mesure ne concernera que les travailleurs de 55 ans et plus. « Tous ceux qui sont en contact avec du grand public devraient être prioritaires quel que soit l’âge », regrette Nadège, une caissière, au micro de La Chaîne Info (LCI). Comme elle, plusieurs salariés trouvent absurde de limiter la mesure aux 55 ans et plus. Selon eux, tous les employés devraient avoir droit à la vaccination en priorité parce que cela améliorerait leurs conditions de travail. Ils estiment surtout que c’est la seule solution pour permettre un retour à la vie d’avant.

Une injustice réparée ?

Jusqu’ici, la vaccination prioritaire ne concernait que les personnes âgées ou qui souffrent de comorbidités, ainsi que les enseignants et les policiers de plus de 55 ans, en raison des contacts quotidiens avec la population. Les employés de la grande distribution sont également dans ce cas. D’où leur cri, ces dernières semaines. Les patrons de la grande distribution aussi poussaient depuis quelques semaines pour faire vacciner leurs employés en priorité. Parmi eux, Michel-Édouard Leclerc, le patron du groupe E.Leclerc. « Je ne serais pas défenseur des salariés qui travaillent pour mon enseigne si je n’y étais pas favorable. C’est aux salariés de dire s’ils veulent être vaccinés, c’est leur libre arbitre », a toutefois précisé le dirigeant. Par ailleurs, il a indiqué que son groupe ne refusera jamais des clients qui ne sont pas vaccinés.

Keep Exploring
Colruyt expérimente la réalité du marché français