Les ventes d’alcool dans le rouge avec la réouverture des terrasses

La réouverture des terrasses ne fait pas forcément l’affaire de tout le monde. En premier lieu la grande distribution, qui voit ses ventes d’alcool passer dans le rouge. Cette chute se ressent davantage dans les grandes agglomérations.

Depuis la réouverture des terrasses, le 19 mai 2021, la grande distribution voit ses ventes d’alcool fortement chuter. Selon Rayon Boissons, qui reprend des données de l’institut NielsenIQ, les ventes de bières, spiritueux et vins tranquilles (non effervescents) ont baissé respectivement de – 6 %, – 5 % et – 11 % tous circuits confondus, durant la première semaine de réouverture. Cette dégringolade s’est poursuivie la semaine suivante, entre le 24 et le 30 mai, en tombant à -19%. Dans le détail, les spiritueux chutaient de -12% et les vins de -20% par rapport à la même semaine de 2020.

Des baisses plus importantes à Paris et Lyon

Cette contraction des ventes est plus marquée dans les commerces de centre-ville et les grandes agglomérations comme Lyon et Paris. Du 17 au 30 mai 2021, les ventes de vins tranquilles ont diminué de -20 % dans les magasins de proximité parisiens et de -16 % dans les magasins de proximité lyonnais, par rapport à la même période l’année dernière. Cette accentuation de la chute à Lyon et Paris s’explique par le fait que ces villes ont été les premières à connaître des réouvertures de terrasses.

La grande distribution a profité de la fermeture des bars et restaurants en 2020

Rayon Boissons souligne toutefois que la comparaison avec les résultats de l’année 2020 est peu pertinente. En effet, le confinement du printemps 2020 s’est accompagné de la fermeture des bars et restaurants, contraignant les consommateurs à s’approvisionner auprès des grandes surfaces. d’où cette hausse considérable des ventes d’alcool dans la grande distribution en 2020.

Keep Exploring
Julien Denormandie
Julien Denormandie veut développer la présence des produits frais français dans la grande distribution