Les prix maintenus malgré la hausse des coûts des matières premières

Alors que les coûts des matières premières s’envolent depuis un an, les prix des produits dans la grande distribution ne connaissent pratiquement pas d’évolution. Mieux, ils ont enregistré une baisse globale de 0,3 %. Et cette politique tarifaire devrait apparemment durer.

En France, les prix des matières premières ont augmenté en moyenne de 22% sur un an, selon l’Association nationale des industries alimentaires (Ania). Les hausses sont plus prononcées pour la volaille (+63 %), le soja (+45 %), les huiles (+28 %), le maïs (+19 %), le lait en poudre (+15 %) et le sucre (+10). Au contraire, les prix des produits vendus dans les grandes surfaces sont restés quasiment stables pendant de longs mois. Ils ont même généralement baissé de 0,3% depuis avril, à la faveur des négociations tarifaires annuelles entre distributeurs et industriels.

Les industriels veulent une hausse de 9%

Bien que le pouvoir d’achat des Français ait globalement augmenté de 0,2 % en 2020, les responsables de la grande distribution souhaitent se montrer solidaires de leurs clients en ces temps de crise sanitaire et financière, et choisissent ainsi de ne pas répercuter l’évolution des coûts des matières premières sur les prix de leurs produits. Les industriels appellent quant à eux à une hausse moyenne de 9% pour pouvoir assurer leur survie. Ils rappellent qu’ils font face à une flambée du coût des matières premières pour les emballages (plastique, verre, carton, etc.) et une hausse du coût du fret due notamment à la pénurie de containers.

La loi Besson-Moreau apporte une réponse partielle

Pourtant, les acteurs de la grande distribution prévoient de maintenir aussi longtemps que possible leurs prix. Une politique indispensable, dit-on, face à la forte concurrence dans ce secteur. Mais la loi Besson-Moreau (adoptée le 24 juin en première lecture à l’Assemblée nationale) a tranché en partie : elle sacralise le prix des matières premières afin d’éviter qu’il ne devienne un objet de négociation commerciale entre industriels et distributeurs.

Keep Exploring
Logo Casino
Cécile Guillou et Karine Lenglart entrent au comité exécutif de Casino