French AgriTech : le gouvernement consacre 200 millions d’euros d’investissement pour des projets innovants

Lundi 30 août, à l’occasion du lancement de la « French AgriTech » à Paris, le ministre de l’Agriculture Julien Denormandie et le secrétaire d’Etat chargé du Numérique Cédric O, ont annoncé un plan de soutien de 200 millions d’euros dédié à l’innovation pour les startups de l’AgriTech et la FoodTech.

Le ministre de l’Agriculture, Julien Denormandie, et le secrétaire d’Etat au numérique Cedric O, ont donné le coup d’envoi de la French AgriTech lundi 30 août. Les deux ministres souhaitent « initier une dynamique collective » autour de cette opération, afin d’accélérer l’innovation « au service de la souveraineté agroalimentaire ».

Hisser la France sur le podium mondial de l’AgriTech et FoodTech

L’hexagone compte 215 startups et entreprises référencées dans le domaine de l’AgriTech et de la FoodTech. « La France est le cinquième pays au monde et le leader européen en termes de levées de fond (562 millions d’euros en 2020) dans ce domaine. Nous voulons intégrer le podium des écosystèmes au niveau mondial ! », précise Julien Denormandie. Il ajoute que les startups de ces domaines comme l’entreprise Ynsect, qui récolte des vers de farine pour l’alimentation animale et l’engrais à base d’insectes, prennent « une place croissante » dans la French Tech, un label de mobilisation et de promotion des écosystèmes numériques français. Sur ce point, la French AgriTech se présente comme la déclinaison agricole de la French Tech.

200 millions sur la table dédiés à l’AgriTech

L’association La Ferme digitale aura en charge d’établir avec les autres acteurs « un état des lieux sur les besoins de structuration de l’écosystème AgriTech et FoodTech » indique le ministre de l’Agriculture. Leurs recommandations, transmises fin 2021, permettront de préciser quel type d’accompagnement et plan d’action mettre en place.

En parallèle, les ministres ont annoncé la mobilisation d’une enveloppe de 200 millions d’euros sur 5 ans pour des projets innovants dans le cadre du PIA4 (programme d’investissements d’avenir). Deux premiers appels à projets seront lancés courant septembre sur les thématiques « innover pour réussir la transition agroécologique » (90 millions d’euros débloqués), et « répondre aux besoins alimentaires de demain » (110 millions). Ils doivent permettre d’accompagner sur un temps long des projets de recherche et d’innovation capables d’apporter des solutions combinant leviers technologiques, retombées économiques et environnementales.

Keep Exploring
Robot
Grande distribution : l’IA au secours de l’humain