Alimentaire : la foodtech réinvente nos assiettes

Depuis quelques années, la foodtech et les enseignes de la grande distribution rivalisent d’idées pour proposer une alimentation en accord avec nos valeurs et notre époque. Substituts végétaux, déchets comestibles, complètements alimentaires, cuisine DIY, spiritueux sans alcool…les initiatives se multiplient.

Les substituts végétaux en vogue

Ces dernières années, les habitudes de consommation ont énormément changé. Nous recherchons davantage les aliments sains, respectueux de l’environnement ou des repas à composer nous-mêmes. Ces besoins ont fait naître les startups de la foodtech, qui proposent de nombreuses solutions comme les substituts végétaux, ces alternatives à la viande composés essentiellement de protéines végétales. Il existe aussi des nuggets à base de plantes chez les Nouveaux Fermiers et des sandwich au poulet végétal chez KFC. On pourrait aussi citer la gamme NAT&vie du groupe E.Leclerc, qui s’adresse en priorité aux végans.

D’autres entreprises préfèrent investir dans la viande de synthèse et prélèvent ainsi des cellules souches d’un animal pour les cultiver en laboratoire. Beyond Meat fait figure de référence dans ce domaine. La jeune pousse américaine vend des steaks sans viande en France, notamment dans les enseignes Casino (supermarchés Géant, Casino, Monoprix et Franprix). Le distributeur peut ainsi satisfaire les nouvelles habitudes alimentaires des Français. Au niveau des boissons, nous retrouvons aussi des spiritueux sans alcool (Le Petit Béret et Lidl, etc.) ou des hard seltzer, ces eaux pétillantes avec un soupçon d’alcool.

La cuisine DIY et le recyclage alimentaire

Ces consommateurs réclament de plus en plus de la nutrition génétique, c’est-à-dire de l’alimentation personnalisée en fonction des besoins du client, de sa santé, de son génome, etc. Des startups comme Cuure et Zoe s’engouffrent dans cette brèche. Comme avec les objets de la vie courante, la foodtech adopte aussi la philosophie du DIY (Do It Yourself), avec des « box à cuisiner » soi-même. C’est la spécialité des entreprises comme Rutabago, Les Commis et Fraîche Family. Evoquons enfin le recyclage alimentaire grâce à la récupération des « déchets » : certaines startups transforment notamment des pains invendus en gâteaux ou des résidus de bière en farine.

Keep Exploring
Bio C Bon
Bio c’Bon est placée en redressement judiciaire