Réemploi des emballages : Uzaje développe des solutions pour la grande distribution

Uzaje, une jeune entreprise française de l’économie circulaire, développe les solutions logistiques et industrielles pour le réemploi des emballages dans la restauration et la distribution alimentaire. Après l’inauguration de son premier centre de lavage industriel en Île-de-France, elle prévoit huit autres ouvertures d’ici deux ans.

Uzaje aux côtés des industriels

Depuis quelques mois, l’agroalimentaire et la grande distribution s’investissent dans le réemploi des emballages, sous la pression législative. En effet, le décret 3R de la loi antigaspillage (Agec) de février 2020 leur impose un objectif de 20% de réduction des colis plastiques à usage unique d’ici fin 2025, dont au moins la moitié par le recours au réemploi et à la réutilisation. Certains distributeurs comme Carrefour et Super U ont lancé des expériences en partenariat avec des industriels (Danone, Coca-Cola, etc.) et de jeunes entreprises spécialisées.

Parmi celles-ci figure Uzaje, expert de solutions en direction de la restauration et de la distribution alimentaire. Créée en 2018, cette société parisienne a inauguré en février dernier son second centre de lavage à Neuilly-sur-Marne (Seine-Saint-Denis), après celui de Rennes (Ille-et-Vilaine). Dans cet atelier de 1300 m², elle a prévu de nettoyer 40 millions de contenants par an. Il s’agit de produits en inox, en verre et en plastique à usage multiple. Ce réemploi devrait éviter 3300 tonnes de déchets.

Un site prévu à Avignon en octobre

Uzaje travaille avec plusieurs grandes marques et enseignes, dont Franprix, Biocoop et Blédina, une collaboration qui ne concerne pour l’heure que des expérimentations. Pour étendre ses capacités, l’entreprise va ouvrir une deuxième usine de nettoyage à Avignon, mi-octobre prochain. Aussi, elle prépare actuellement une levée de fonds de plusieurs millions d’euros pour financer huit ouvertures d’ici trois ans, puis une ouverture tous les trois ans.

Les futurs sites seront situés dans des villes comme Lyon, Rennes, Lille, Strasbourg, Bordeaux et Toulouse. Selon Uzaje, les huit premiers centres de lavage programmés pourront traiter 300 millions d’emballages par an et d’éviter 28 000 tonnes de déchets. Ils devraient créer 400 emplois, pour un chiffre d’affaires de 5,5 millions d’euros. Par ailleurs, grâce à un maillage territorial plus important, Uzaje espère réduire son empreinte carbone au niveau du transport.

Keep Exploring
Magasin Carrefour
Salon-de-Provence : Carrefour Market distribue du chocolat au personnel hospitalier