Fournitures scolaires : les enseignes discount bousculent les règles du jeu

Ces dernières années, le marché des fournitures scolaires a enregistré de nouveaux acteurs : les enseignes discount. Ces spécialistes des ventes à prix cassés arrachent de plus en plus de clients aux circuits traditionnels comme la grande distribution.

Des prix bas et de la vente au détail

La rentrée des classes est bien là et c’est le dernier sprint pour acheter les fournitures scolaires. Comme chaque année, les parents d’élèves traquent toutes les bonnes affaires afin de dépenser moins. Une préoccupation qui les conduit vers les enseignes discount, aux dépens des grandes surfaces et des papeteries classiques, qui se partageaient le marché. Ces nouveaux acteurs séduisent par leurs prix particulièrement bas : on peut y trouver des articles deux fois moins chers. Au nombre de ces magasins de destockage, notons Action, Noz et Stokomani.

Les parents font aussi de plus en plus leurs achats sur les sites spécialisés. Ces commerces exclusivement en ligne proposent la vente au détail, contrairement à la grande distribution. Les clients sélectionnent seulement le nombre articles qui les intéressent : quand on a besoin que d’un crayon 3 H et d’un autre 3 B, on n’est pas tenu d’acheter tout le paquet.

Les grandes surfaces restent leader du marché

Malgré ces avantages, la grande distribution reste le leader de la rentrée. En effet, trois quarts des ventes de fournitures scolaires s’effectuent encore dans ce circuit. Cette situation s’explique par le choix encore trop limité des sites internet spécialisés et des enseignes discount. Par conséquent, les familles conçoivent ces commerces comme une alternative plutôt intéressante au niveau du prix. Par ailleurs, les grandes surfaces (hypermarchés et supermarchés) proposent de nombreuses promotions sur les articles scolaires, de fin juillet à mi-septembre.

Keep Exploring
Assemblée nationale
Vente de masques : entre engagement, craintes et désunion nationale, les enseignes se mobilisent