Coûts du transport maritime : Michel-Edouard Leclerc réclame une commission d’enquête

Le lundi 27 septembre, Michel-Édouard Leclerc a demandé une enquête parlementaire sur la hausse des coûts du transport maritime. Il souhaite savoir sur quoi repose ces augmentations qui atteignent jusqu’à 85%. Dans sa ligne de mire, l’armateur français CMA-CGM.

Epargner absolument les consommateurs

Michel-Édouard Leclerc a poussé un véritable coup de gueule ce lundi 27 septembre sur France 2. Le patron du groupe E-Leclerc a dénoncé, dans l’émission Télématin, l’augmentation des coûts du fret maritime. « Je veux savoir sur quoi repose ces augmentations qui atteignent 85%. Ce n’est pas normal », s’est-il insurgé. Pour faire toute la lumière, le dirigeant demande le lancement d’une mission d’enquête parlementaire.

Le patron du groupe juge la hausse d’autant inacceptable que le secteur est déjà confronté à une surenchère sur les prix du plastique, du carton et des composants électroniques. Aussi, il ne comprend pas cette situation parce que « les commandes étaient prévisibles » et « la plupart des jouets de Noël ont été commandés il y a un an ». Plus que jamais remonté, Michel-Édouard Leclerc assure qu’il n’acceptera pas que les consommateurs français soient pénalisés par cette décision.

Des profits scandaleux pour les leaders du fret maritime

Par ailleurs, il dénonce le « chantage sur le transport » dont les réseaux de distribution feraient l’objet. « On nous dit qu’on sera livré que si on paye plus cher », confie-t-il. S’il se plaint, le patron s’engage à tout faire pour éviter des pénuries dans ses magasins. « Si je n’ai pas les produits, on ira les chercher comme on l’a fait pour les masques », promet-il.

En outre, Michel-Édouard Leclerc a regretté que certaines entreprises se sucrent sur le dos des autres alors que l’Etat a débloqué beaucoup d’argent pour les aider à faire face à la crise du Covid-19. Il indexe notamment l’Allemand Hapag-Loyd et le Français CMA-CGM, qui dit avoir engrangé en 2020 près de 16 milliards de dollars de profits. C’est deux fois plus que ses bénéfices sur les cinq années précédentes.

Keep Exploring
Centre commercial
La consommation des Français repart plus fortement que prévu avec le déconfinement