Rayon vin dans un supermarché

Vin équitable : Gabriel & Co regrette la frilosité de la grande distribution

Plus d’un an après le lancement de sa première gamme de vin français équitable, la marque bordelaise Gabriel & Co déplore la réticence de la grande distribution à commercialiser cette offre durable. Elle préférerait les vins bio et rejetterait un label de plus. Seul Carrefour, un partenaire historique, s’y intéresserait.

Vin équitable: seul Gabriel & Co possède ce label

Les Vignobles Gabriel & Co, situés en Gironde, ont obtenu en août 2020 le label Fair for Life. Il s’agit d’un programme de certification pour le commerce équitable dans les domaines de l’agriculture, du commerce et de la fabrication. Créé en 2006, il vise à répondre à une demande spécifique des acteurs de l’agriculture biologique. Mettre en place des filières vraiment responsables, tout au long de la chaîne d’approvisionnement. Ce qui implique de garantir le respect des salariés et de leur travail, ainsi que leur juste rémunération.

Après moult travail, Gabriel & Co a lancé en septembre 2020 son vin équitable. Ce qui lui a permis d’obtenir en premier le label Fair for Life. « Nous sommes malheureusement toujours les seuls, à date, à disposer de ce label dans le monde du vin français », a regretté son fondateur Jean-François Réaud auprès de Vitisphere. Pis, les distributeurs n’auraient toujours pas décidé de commercialiser sa gamme de vins.

Le commerce de demain ?

Seul Carrefour, un partenaire de longue date serait engagé. Tout le reste y voit un label de plus, un label de trop. Au mieux, ils attendent de voir les résultats de vente et l’accueil du public pour se lancer ou pas. « Les distributeurs sont comme Saint-Thomas, ils attendent de voir s’il y a de la demande avant de s’engager dans une nouvelle voie », souligne Jean-François Réaud.

Justement, les consommateurs achètent aujourd’hui davantage de vins bio et sont prêts à payer deux fois plus cher. Mais la maison bordelaise n’est pas inquiète pour l’avenir de son produit. Son fondateur pense que « ce sera le commerce de demain ». Pour l’instant, ses vignobles se posent en « précurseurs » qui essuient les « plâtres ».

Keep Exploring
étal de fruits au marché
La grande distribution s’engage auprès des pêcheurs et maraîchers français afin d’écouler les stocks