Nouvelles inquiétudes des salariés de Carrefour et Auchan face au « projet Merlot »

« Les salariés ne veulent pas trinquer ». Dans un communiqué, Force Ouvrière s’est inquiétée des conséquences opérationnelles du projet de rachat de Carrefour par Auchan pour les employés des deux entreprises. Le syndicat demande la convocation d’une réunion des instances du personnel des deux groupes pour débattre de l’impact social et économique de ce rapprochement.

Nouveau rebondissement dans le cadre des rumeurs de fusion entre Auchan et Carrefour. Les rumeurs initiales orientaient vers une offre de rachat 100% en numéraire par Auchan, les noms des cabinets CVC, KKR et CD&R avaient été évoqués. Finalement, Le Figaro révélait dimanche soir les contours du « projet Merlot » initié par la banque Lazard pour tenter de convaincre les fonds d’investissement de financer l’OPA de « Sauvignon » (Auchan) sur « Pinot » (Carrefour).  De quoi susciter une nouvelle fois les inquiétudes des syndicats des deux entreprises, préoccupés par son impact social et économique. 

Les « synergies opérationnelles » entre Auchan et Carrefour inquiètent les syndicats

La promesse de près de 1,2 milliard d’euros de synergies (restructuration des achats, des sièges, de la logistique…). Tel est l’argument invoqué par les promoteurs du « projet Merlot » pour convaincre les investisseurs de financer l’opération qui ferait de Merlot « le premier distributeur en France avec plus de 29% de part de marché en France ».

Le Figaro, qui a eu accès au document transmis aux plus grands fonds d’investissement, note cependant qu’il n’est pas fait mention, en son sein, de l’impact social de ces synergies. Force Ouvrière s’inquiète justement des conséquences des restructurations et du démantèlement occasionné par la cession de 370 magasins, dont 144 hypermarchés, sur l’emploi, les acquis sociaux et les conditions de travail.

Le syndicat réclame la tenue d’une réunion extraordinaire des instances du personnel

Afin de débattre de l’impact social et économique du rapprochement, Force Ouvrière demande l’instauration d’une véritable concertation et la convocation de réunions extraordinaires des instances représentatives du personnel au sein d’Auchan et de Carrefour. Le syndicat souhaite mettre sur la table les revendications des salariés en matière de salaire, d’emploi, d’amélioration des conditions de travail et de protection sociale collective.

Un appel relayé sur ses différents comptes satellites sur les réseaux sociaux (FO Carrefour Orléans, FO Auchan IDF, FO Carrefour Siège, etc). Ni Auchan, ni Carrefour n’ont, pour l’heure, commenté ces informations.

Keep Exploring
MELeclerc
La charge de Michel-Edouard Leclerc contre Alexandre Bompard