Le panier de la ménagère va bientôt coûter plus cher

Les prix des produits alimentaires dans la grande distribution vont bientôt augmenter de 3 à 4%. C’est une conséquence des négociations annuelles entre les enseignes et leurs fournisseurs. Ces discussions commencées en décembre dernier ont pris fin au mois de mars. 

Une hausse dès le mois d’avril

Dans les prochaines semaines, vos courses pourraient vous revenir plus chères. En effet, les négociations entre producteurs et grande distribution ont laissé la porte ouverte à une hausse des prix des produits alimentaires dans les rayons. Ces tarifs devraient croître de de 3 à 4% dans les prochains jours. En 2021, il n’y a pratiquement pas eu de hausse dans les rayons.

Cette nouvelle augmentation des prix devrait se répercuter sur des produits comme les pâtes, l’huile, les conserves de légumes, la viande, le lait, les œufs et le café. La facture en grandes surfaces risque donc d’être très salée. Mais le pire serait à venir. En effet, si le conflit ukrainien n’y est pour rien dans cette hausse, il pourrait l’accentuer en raison des coûts des transports et de l’énergie, qui prennent l’ascenseur.

Les prix des transports et emballages vont prendre l’ascenseur

Notons qu’avant même la crise en Ukraine, les agriculteurs et les fabricants de produits alimentaires demandaient déjà une hausse des prix pour amortir les surcoûts. Selon certains industriels, cette nouvelle augmentation reste insuffisante car ne prenant pas en compte les frais de logistique et d’emballage.

Ils préviennent que de nouvelles négociations pourraient avoir lieu si ces derniers tarifs bondissent. Notons que les premières discussions ont abouti à un taux de signature de 80% pour les enseignes. Une bonne nouvelle puisque les discussions patinaient à une semaine de la date butoir.

Keep Exploring
Logo Ticket Restaurant
Covid-19 : le plafond des tickets restaurant passe de 19 à 95 euros