De la transformation profonde de Carrefour sous Alexandre Bompard

Depuis son arrivée à la tête de Carrefour, Alexandre Bompard opère de profonds changements qui font du groupe l’un des leaders de la grande distribution en France. Cette réussite tient dans la cohérence de sa stratégie et la qualité de son exécution opérationnelle.

En 2021 Carrefour c’était 81,2 milliards d’euros de chiffre d’affaires, 370 000 collaborateurs et 13 894 magasins situés dans 9 pays intégrés (France, Belgique, Espagne, Italie, Roumanie, Pologne, Brésil, Argentine et Taïwan) et dans 40 autres territoires via des franchises ou partenariats. En part de marché, le groupe était le deuxième en France avec 19,8 %, derrière les groupements Leclerc (22,3 %) et devant Les Mousquetaires (15,7 %).

Un plan stratégique en trois premières phases 

Si Carrefour faisait déjà partie des grandes enseignes tricolores, l’arrivée d’Alexandre Bompard à la tête du groupe en 2017 a permis à ce dernier de prendre une nouvelle dimension. « Nous avons profondément changé le modèle de Carrefour », fait valoir le PDG lui-même dans les colonnes de LSA Conso. Le dirigeant met en avant son plan stratégique, dont les trois premières phases ont enregistré un franc succès. Il s’agit de la correction des faiblesses et l’assainissement financière du groupe, de l’accélération de la croissance des revenus, et de la prise en compte des questions extra-financières et RSE.

Un modèle résilient aux crises 

« Aujourd’hui, tous les indicateurs sont en forte hausse et nous avons atteint ou dépassé l’ensemble des objectifs fixés et annoncés », se réjouit Alexandre Bompard. Maintenant, le dirigeant compte poursuivre son plan malgré l’environnement « crisogène » actuel. Selon lui Carrefour est très bien armé pour affronter les nouveaux défis grâce à la résilience de son modèle.

Un accent mis sur les innovations du secteur

Pour continuer de grandir, Carrefour veut miser sur la personnalisation de l’expérience client, la multispécialité des magasins et l’omnicanal. Dans le cadre de sa transformation digitale, le groupe compte recruter 3 000 data scientists et former l’ensemble de ses collaborateurs. Il compte aussi se lancer dans la conquête du métavers, des NFT et du live shopping, dont Carrefour veut devenir le leader. Il n’oublie pas la transition alimentaire et écologique.

Keep Exploring
Ville de Dubai
Des robots autonomes de Majid Al Futtaim (Carrefour) livreront bientôt des courses à Dubaï