La grande distribution s’engage dans la sobriété énergétique

Par la voix de la Perifem, la grande distribution a pris l’engagement, mi-juillet, de réduire sa consommation énergétique à partir du 15 octobre prochain. Elle répond ainsi à l’appel du gouvernement pour la sobriété énergétique.

La Perifem, qui regroupe l’ensemble des acteurs de la grande distribution, a annoncé mi-juillet la mise en place d’un protocole visant à réduire la consommation énergétique des enseignes.

Dans ce cadre, un certain nombre de mesures seront mises en place. Par exemple éteindre les enseignes lumineuses dès la fermeture des magasins et baisser de moitié (50%) l’intensité de l’éclairage avant l’arrivée de la clientèle, ou de 30% en  présence du public sur les périodes critiques de consommation. D’autres actions complémentaires interviendront, toutes aussi importantes. Il s’agit notamment du renouvellement d’air la nuit et du décalage de la production de glaces.

En plus, certains commerces ont promis de diminuer la température ambiante jusqu’à 17°C pendant les heures de pics. D’autres fermeront aussi leurs portes quand la climatisation est en marche, au nom d’un décret municipal. C’est le cas à Nantes, Paris et Lyon.

Après le gaspillage alimentaire, le gaspillage énergétique

Cette mobilisation générale sera effective en octobre prochain. Elle répond d’abord à un impératif écologique. En l’occurrence réduire considérablement le gaspillage énergétique, après le gaspillage alimentaire. Au-delà de cet objectif environnemental, les enseignes souhaitent faire face à la hausse spectaculaire du coût de l’électricité. Selon Perifem, la facture électrique représentait 30% de leur résultat net avant les récentes flambées des prix de l’énergie. Elle devrait donc considérablement augmenter cette année et éroder les bénéfices.

Une réduction de 20% de la consommation énergétique

Grâce aux mesures annoncées, les distributeurs espèrent parvenir à une réduction générale de 20% de leur consommation énergétique. Ce qui aidera à atteindre l’objectif de 10% d’économie d’électricité fixé par le gouvernement d’ici 2023.

Si l’engagement de la grande distribution est honorable, les ONG et associations environnementales attendent leur application pour y croire. Les retailers nous auraient trop habitués à faire de grandes déclarations et promesses sans suite.

Keep Exploring
Les ventes d’alcool dans le rouge avec la réouverture des terrasses