L’offre de produits bio s’amenuise en rayons

Après plusieurs années de croissance, les produits bio commencent à perdre du terrain en grande distribution. Leur offre a chuté de 10% en juillet 2022, tandis que le chiffre d’affaires régressait de 3,5% dans le même mois. La faute à l’inflation et à l’essor de produits alternatifs.

L’âge d’or du bio a-t-elle pris fin ? Après un boom d’une décennie, l’offre en grande distribution se tasse depuis plus d’un an. Sur les sept premiers mois de l’année 2021, par exemple, elle a reculé de 1,6 %. Du jamais vu. Depuis cette période, la dégringolade se poursuit sous les coups sévères de divers facteurs.

Moins touchés par la hausse, mais toujours plus chers

D’abord l’inflation qui fait fondre les volumes dans les rayons. Elle a atteint 6,1% en juillet sur un an, d’après des chiffres de l’Insee. Si les produits bio sont globalement moins touchés par la flambée des prix, ils restent en moyenne 30 % plus chers que les références conventionnelles. Les ménages modestes préfèrent ainsi s’en passer pour préserver leur pouvoir d’achat.

Conséquence, les produits bio ont chuté de 10% en juillet 2022, et le chiffre d’affaires a régressé de 3,5%, d’après Iri. Des données qui démontrent une corrélation entre l’offre et les ventes. Face au recul du bio, les distributeurs choisissent d’ajuster l’assortiment pour promouvoir d’autres produits en forte croissance. Il s’agit principalement des produits locaux, « sans pesticides » ou encore labellisés « haute qualité environnementale ».

Une méfiance pour le bio largement importé

Mais ce sont les produits locaux qui séduisent plus que les autres. Ce choix s’appuie logiquement sur une comparaison du prix. Mais également sur une volonté de soutenir les agriculteurs français. Ceux-ci demandent une juste rémunération, alors qu’ils font face à l’invasion des produits importés en France. Les consommateurs se méfient d’ailleurs de ces aliments, dont on ne sait pas toujours les conditions de production.

Keep Exploring
Vente d'autotest
Fin de la vente des autotests en supermarché