Martinique : une épicerie s’attaque au gaspillage alimentaire

En Martinique, une épicerie s’est spécialisée dans la lutte contre le gaspillage alimentaire de la grande distribution. Le P’tit Pannyé – c’est son nom – offre des prix de 40 à 60% plus bas avec la même qualité. Une aubaine pour les consommateurs.

En France, le gaspillage alimentaire pèse 10 millions de tonnes de produits chaque année, d’après l’Ademe. Soit environ 16 milliards d’euros à la poubelle. Et ce gaspillage intervient principalement au niveau de la consommation (33%), de la production (32%), de la transformation (21%) et de la distribution (14%). En Martinique, une épicerie a décidé de s’attaquer à ce problème mondial au niveau des enseignes.

Des prix bas pour la même qualité

Baptisé P’tit Pannyé, ce commerce alimentaire implanté à Schoelcher (cite Saint-Georges) a ouvert en 2021. Il s’est spécialisé dans la revente des produits boudés par la grande distribution en raison des dates de péremption. Pour s’approvisionner, il a mis en place un partenariat avec les grossistes, la grande distribution et les producteurs locaux.

Grâce à cette collaboration, on trouve un peu de tout dans les rayons. Des produits frais, secs, surgelés, des fruits et légumes, des articles d’hygiène, etc. Ces produits sont vendus à des prix très bas, en moyenne 40 à 60% moins chers que dans les grandes surfaces. Pour les consommateurs, il y a donc un bénéfice important. Cela d’autant que les salaires ne suivent pas l’évolution des tarifs.

Agrandir le commerce pour répondre à la demande

Pour l’épicerie P’tit Pannyé, l’objectif est de permettre aux clients de consommer éco-responsable en limitant le gaspillage alimentaire et cela à des prix réduits. Face au succès de sa boutique, la gérante Leïla Maurice envisage d’agrandir la surface. Elle prévoit également de renforcer son circuit d’approvisionnement car les rayons se vident trop vite à cause du succès immédiat du concept.

Keep Exploring
pour et contre
Grande distribution et coronavirus : les gagnants et les perdants de la crise sanitaire