Quand « Oui pub » accélère la digitalisation dans la grande distribution

Depuis le lancement effectif du dispositif « Oui pub » en septembre dernier, les enseignes de la grande distribution mettent les bouchées doubles pour la digitalisation de leur communication locale. C’est le cas du groupe E.Leclerc qui multiplie les actions en faveur du zéro prospectus.

Jusqu’alors incontournable dans la communication de la grande distribution, le prospectus a vu sa fin précipiter par le lancement, en septembre dernier, du dispositif « Oui pub ». Des expérimentations sont en cours dans 11 zones en France métropolitaine jusqu’à février 2023. A la différence de « Stop pub », cette initiative permet aux Français d’apposer un autocollant sur leur boîte aux lettres s’ils souhaitent recevoir de la publicité sous forme de papier.

3 millions de catalogues distribués en 2021

Ce nouveau système accélère la mort de l’imprimé et oblige les enseignes à accélérer la digitalisation de leur communication locale. E.Leclerc, notamment, multiplie les actions « zéro prospectus » un peu partout en France. Le groupe était pourtant très friand du papier. Rien qu’en 2021, il a imprimé 3 millions de catalogues pour ses magasins. Ce qui représente 174 tonnes de papier. Maintenant, l’enseigne doit se débarrasser de ce format sous la pression de la loi.

Mais E.Leclerc n’aura pas trop de mal à effectuer sa transition. En effet, depuis plus d’un an, le distributeur a entamé des démarches dans le sens du zéro prospectus dans des points de vente test comme celui de Luçon et de Fécamp. Il a déployé une application pour permettre de consulter facilement les promotions en magasin. Il a également renforcé l’envoi de mails et de SMS.

Une alternative avec les réseaux sociaux, la radio et les abribus

Par ailleurs, E.Leclerc accentue la communication via les réseaux sociaux et d’autres canaux comme les écrans en magasin pour augmenter la visibilité des opérations en magasins. Enfin, le groupe se tourne résolument vers les supports publics tels que les abribus et la radio. Selon Charlotte Daubeuf, Responsable Communication Relation Client à Fécamp, « Les retours sont plutôt bons » à ce jour.

Keep Exploring
Logo Cora
Easy Cash s’installe dans les magasins Cora