La grande distribution s’empare des bornes de recharge électrique

En Belgique, les enseignes de la grande distribution accélèrent sur l’installation des bornes de recharge électrique. Delhaize, Colruyt et Lidl se posent en leader de ce mouvement.

Alors que la transition vers la voiture électrique s’effectue allégrement, la grande distribution investit massivement dans les bornes de recharge électrique. Elle souhaite contribuer à la construction du réseau, encore trop restreint et dépourvu d’infrastructures de haute puissance pour recharger rapidement.

Des bornes en courant continu

Delhaize fait partie des retailers les plus intéressés par ce nouveau marché. Le groupe a récemment annoncé une offensive d’ampleur avec l’installation de 1 750 nouvelles bornes en 2023. Chaque borne disposera de deux prises avec une capacité cumulée de 150 kW en courant continu. Soit 75 kW pour chaque véhicule (si y’en a deux au même moment), contre une puissance de 22 kW en courant alternatif.

Des installations payantes ou gratuites

Colruyt envisage également d’étoffer son réseau de bornes. Mais celles-ci sont payantes via sa carte DATS. De son côté, Lidl gère déjà plus de 120 bornes sur les parkings de ses magasins. Gratuites, ces installations délivrent une puissance allant jusqu’à 25 kW. Mais elles pourraient bientôt devenir payantes. D’autres enseignes telles que Brico et Gamma n’entendent pas se lancer distancer. Pour mettre la différence, elles envisagent de collaborer avec des géants énergétiques comme Shell.

La grande distribution, un concurrent de taille

Delhaize, lui, travaille avec la société française Electra. Le groupe prépare un investissement de 100 millions d’euros pour le déploiement de ses bornes. Avec ce financement, il espère se positionner sur un marché d’avenir. L’intérêt de tous ces retailers pour les bornes de recharge est plutôt bien vu car il permettra de renforcer le réseau national. Mais il pourrait froisser les futures stations-service électriques et les hubs de recharge. La grande distribution étant un concurrent de taille avec ses moyens financiers colossaux et ses services pour attirer les consommateurs.

Keep Exploring
Capture du site web de Virvolt
Carrefour : un atelier pour transformer les vélos classiques en vélos à assistance électrique (VAE)