La grande distribution face aux aléas de la demande

Confrontées à la surabondance des stocks depuis deux années, les enseignes de la grande distribution doivent adapter leurs stratégies pour gagner en agilité. Quelques outils et moyens pourraient les y aider.

Au début de la pandémie, les distributeurs ont passé de nombreuses commandes pour satisfaire les besoins grandissants des consommateurs. Ils ont notamment renforcé la fourniture d’ordinateurs, écrans, appareils électroniques et meubles dans le cadre de la généralisation du télétravail.

Développer des outils de visibilité

Malheureusement, ils se sont très vite retrouvés avec des tonnes de produits sous les bras. En cause, la fin du confinement. Cette situation a provoqué une chute brutale de la demande. Or les enseignes doivent encore recevoir d’autres marchandises commandées depuis plusieurs mois mais qui ne toujours pas arrivées du fait des perturbations logistiques. En conséquence, les enseignes connaissent une surabondance des stocks.

Exploiter les facteurs externes

Pour éviter cette situation à l’avenir, les professionnels doivent revoir leurs stratégies et manières de fonctionner. En premier lieu, ils doivent développer des outils de visibilité des stocks. Ceux-ci permettent de connaître l’état des stocks en temps quasi réel avec un haut degré de précision. Les magasins auront ainsi la capacité de percevoir les signaux de la demande et d’agir très rapidement. Par exemple par l’envoi ou l’annulation de commandes.

Les distributeurs pourraient également exploiter les facteurs externes pour prévoir la demande. Il s’agit notamment des déplacements de population, des fermetures d’écoles, des congés scolaires, etc. Pour analyser les données, les magasins peuvent recourir aux méthodes de modélisation prédictive. Celles-ci permettent de mieux comprendre l’évolution de la demande locale.

Une collaboration permanente entre les équipes

En outre, les enseignes pourraient tirer profit du jumeau numérique, en accompagnement de l’IA et du machine learning. Grâce à cette représentation numérique, elles parviendront à avoir un panorama physique et en temps réel de leur chaîne d’approvisionnement. Enfin, il faudra revoir la planification et le management des équipes. Les différents départements devront notamment collaborer en permanence. Et la direction devra garder le contact à tout instant avec les industriels et leurs fournisseurs de matières premières. C’est ainsi que les distributeurs pourront répondre efficacement aux aléas de la demande.

Keep Exploring
Criteo renforce son offre retail média avec Commerce Max