Parts de marché 2022 : Leclerc et Lidl finissent l’année en beauté

Dans un contexte de hausse des dépenses, Leclerc et Lidl ont enregistré de belles progressions sur la fin de l’année 2022. Ce qui témoigne de la bonne santé des hard discounters et des indépendants.

D’après des données de Kantar – panel Worldpanel 2023, les enseignes indépendantes et les hard discounters ont bien progressé sur le marché sur la treizième et dernière période de l’année 2022 (P13). En effet, Lidl affiche une croissance de +0,3pt, portant sa part de marché (Pdm) à 7,9%. Même évolution pour E.Leclerc (+0,3 pt), qui atteint désormais 22,9% de Pdm.

Lidl et E.Leclerc toujours dans le top

Cette performance de Lidl est à mettre au compte de sa politique commerciale, de ses investissements massifs dans la publicité, de l’ouverture de magasins ainsi que de la rénovation de points de vente. Quant à Leclerc, il s’est hissé aux premières places tout au long de l’année 2022 grâce à sa stratégie de prix bas, très pertinente dans ce contexte inflationniste.

Casino, Carrefour et Auchan dans le rouge

Du côté d’Aldi, autre enseigne allemande, on gagne 0,2pt sur la même période. Elle doit ce gain à une croissance externe via la reprise en 2021 des magasins Leader Price. Dans la même dynamique, Système U grignote 0,2 pt pour atteindre 11,6% de Pdm. Hormis ces enseignes, la dernière période de l’année a été mauvaise pour beaucoup de distributeurs. Principalement Casino (-0,5pt à 6,3% de Pdm), Carrefour (-0,3pt à 19,7% Pdm) et Auchan (-0,2pt à 9,1% Pdm).

Hausse des dépenses courantes en PGC-FLS

Selon Kantar – panel Worldpanel, il y a eu une augmentation de +11% des dépenses courantes en PGC-FLS en décembre 2022. Les dépenses à l’acte, elles, évoluent de +5,3%, soit un niveau inférieur à l’inflation. Par ailleurs, les circuits Edmp et Proximité gagnent respectivement +0,5 et +0,2pt en Pdm. Enfin, le circuit Online se maintient à 9,2% Pdm.

Keep Exploring
Sébastien Durand (KPMG) : commerce unifié et transformation digitale