Denormandie

Julien Denormandie souhaite limiter les effets de la guerre des prix entre les enseignes

Depuis le premier confinement, les grandes enseignes de la distribution française tentent de contrebalancer la baisse généralisée du pouvoir d’achat en multipliant les offres promotionnelles et en diminuant le prix de nombreux produits.

Le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation Julien Denormandie entend mettre fin à cette nouvelle “guerre des prix” qu’il juge nocive, en appelant à plus de transparence sur les marges.

Une guerre de 9 mois

Depuis mars dernier, les distributeurs français sont dans une position délicate. Forcés de limiter les ventes aux seuls produits de première nécessité, les habitudes des consommateurs ont drastiquement changé.

Les personnes qui se sont retrouvés en situation de chômage, partiel ou non, ont souvent du réduire le budget qu’ils allouent à leur alimentation. D’où la baisse consécutive des prix. Déjà en juin, Linéaires enregistrait un recul des prix de 1,3% en alimentaire et de 2,2% en DPH (droguerie, parfumerie et hygiène). Cette guerre s’est parfois manifesté de façon surprenante, en témoigne la dernière campagne de communication lancée par Aldi, qui insistait sur les prix bas que propose l’enseigne dans l’intégralité de ses points de vente français.

Un nouveau plan d’action ?

A l’occasion d’une interview accordée à Europe 1, Julien Denormandie s’est exprimé sur la situation. Le Ministre, qui a récemment organisé avec les enseignes de la grande distribution la mise au point d’une charte pour valoriser les produits frais et locaux en rayons, a indiqué vouloir apporter son soutien aux producteurs et aux petits commerçants.

A la clé, une meilleure rémunération pour les agriculteurs et un rééquilibre des relations commerciales entre la filière agricole et les entreprises de l’agro-alimentaire, comme le prévoit la loi Egalim votée en 2018. Les producteurs n’ont toutefois pas attendu l’action du gouvernement pour bénéficier d’opérations de soutien massives de la grande distribution, comme Intermarché qui proposait dès mai d’aider les producteurs locaux en difficulté ou Casino qui faisait la promotion dans les derniers mois de l’agneau français produit par les agriculteurs français.

Keep Exploring
Colis Amazon
7000 embauches chez Amazon au Royaume-Uni en 2020 pour faire face à l’essor du e-commerce