Les magasins physiques ont toujours la cote chez les Français

Malgré l’essor du drive et du commerce en ligne, les Français préfèrent toujours faire leurs courses alimentaires dans les magasins physiques. Au moins 65% d’entre eux optent exclusivement pour ces points de vente, contre seulement 26% pour la solution hybride, c’est-à-dire le drive.

Si la pandémie du Covid-19 a occasionné un boom des achats alimentaires sur le web et via le drive, les magasins continuent d’attirer plus de consommateurs. En effet, d’après une récente étude de SES-imagotag, leader mondial des étiquettes électroniques, et de l’institut OpinionWay, 65% des Français préfèrent toujours faire leurs courses dans les points de vente physiques contre seulement 26% pour le service hybride (physique + numérique). Plus précisément, 62% restent attachés à leurs hypermarchés et 59% à leurs supermarchés.

Un point d’honneur sur la qualité des produits et le positionnement des prix

Aussi, s’ils ne devaient en garder qu’un, les Français opteraient à 68% pour les magasins physiques (36% pour les hypermarchés et 32% pour les supermarchés). Par ailleurs, 65% des Français font régulièrement leurs courses uniquement dans ces surfaces contre 3% uniquement sur internet. Mais, presque 23% des consommateurs combinent régulièrement les deux services, physique et digital. Les hypermarchés et supermarchés sont appréciés notamment pour la qualité des produits et le positionnement des prix, tandis que les sites internet avec retrait en drive plaisent par leur simplicité et leur rapidité.

Des attentes de la part des consommateurs

Enfin, selon cette étude, les principaux utilisateurs des achats par web sont les plus jeunes, les moins de 25 ans (50%). Le plus étonnant c’est que dans les prochaines années un Français sur cinq pense avoir moins recours qu’aujourd’hui aux sites en ligne (livraison à domicile ou retrait drive/magasin). « Le magasin physique a parfaitement intégré les services associés à l’Internet pour répondre à un consommateur de plus en plus omnicanal », souligne Guillaume Portier, EVP Global Partner Management de SES-imagotag.

Keep Exploring
Click and collect
Action se met au click & collect