La CADE annonce devoir regarder le rachat de Grupo BIG par Carrefour plus en détail
Investigations financières

Les autorités brésiliennes se penchent sur le rachat de Grupo BIG par Carrefour

L’Autorité de la Concurrence au Brésil (Cade) a récemment estimé que le rachat de Grupo Big par ATACADÃO S.A (filiale de Carrefour au Brésil) était « complexe » et nécessitait de plus amples concertations.

La CADE annone donc vouloir se pencher plus en détail sur les modalités et conséquences du rachat de Grupo BIG, annoncé fin mars 2021 par Carrefour. Une opération qui représente 7,5 milliards de reais (soit 1,19 milliards d’euros) et concerne 386 magasins, 15 stations services et 11 centres de distribution de Grupo BIG (anciennement Walmart Brazil).

Un rebondissement en demi-teinte pour Carrefour ?

Dans un arrêté publié au Journal Officiel fédéral (DOU), le 12 novembre, l’autorité anti-trust brésilienne annonçait le lancement d’une analyse approfondie des problématiques que pourraient occasionner ce rachat en termes de concurrence. La CADE cherche donc à prendre le temps d’évaluer le risque que ce rapprochement n’aboutisse sur une position monopolistique.  

Dans un communiqué également publié le 12 novembre, le CFO de Atacadão S.A. David Murciano a expliqué que l’annonce de la CADE était « une étape de procédure anticipée par Carrefour du fait des caractéristiques de la transaction ». A noter en effet que la finalisation du rachat était annoncé pour mars 2022.

Le rachat de Grupo Big par Carrefour : la création d’un géant sur le marché brésilien ?

Dans son communiqué envoyé à la Commission Brésilienne des Valeurs Mobilières en mars 2021, Carrefour affirmait que « l’acquisition de Grupo BIG étendra la présence de Carrefour Brasil dans des régions où sa pénétration est limitée, comme le Nord-Est et le Sud du pays, et qui offrent un fort potentiel de croissance. Le réseau de magasins du Groupe BIG présente donc une forte complémentarité géographique ».

La CADE souligne quant à elle que l’opération « peut entraîner des concentrations élevées de marché ». En outre, d’autre acteurs de la grande distribution consultées par la CADE avaient exprimé leur inquiétude quant à la capacité financière (et donc le risque d’être rachetés) conjointe de Carrefour et Grupo Big.

Les deux groupes réunis affichent en effet un chiffre d’affaires TTC combiné d’environ 100 milliards de reais (15,9 milliards d’euros), opèrent 876 magasins et emploient environ 137 000 collaborateurs

De son coté, Carrefour affirme que son poids économique au Brésil « contribue directement au développement social et économique du pays ».

Keep Exploring
Légumes frais
Jardin Bio veut faire du bio encore plus bio