Directive Omnibus : quelle implication pour les outlets ?

Alors que les soldes n’avaient pas encore débuté, l’Union européenne a mis en application sa directive « Omnibus », le 28 mai 2022. Cette loi vise à clarifier l’affichage des promotions afin de mieux protéger les consommateurs des remises trompeuses. La première question qui s’est immédiatement posée était : concerne-t-elle aussi les « outlets » ? 

Des réseaux de distribution spécifiques

La directive de l’Union européenne (UE) dite « Omnibus » est entrée en vigueur le 28 mai 2022. Soit près d’un mois avant le début des soldes d’été qui ont démarré le 22 juin pour prendre fin le 19 juillet prochain. Cette loi étend les obligations des professionnels à l’égard des consommateurs. Elle implique principalement de clarifier l’affichage des promotions pour éviter les remises trompeuses. En d’autres termes, les magasins sont contraints de mentionner un prix de référence pour toute annonce de réduction de prix.

Si la directive « Omnibus » concerne tous les commerçants, son application au niveau des outlets interroge. Les « outlets », ou « centres de marques » ou « villages de marques » sont des réseaux de distribution spécifiques permettant aux marques d’écouler leurs collections précédentes. Vincent Moreau, directeur Marketing & Innovation d’Advantail, indique au magazine LSA Conso que ces centres obéissent déjà au principe même de la directive.

Une comparaison en toute objectivité des démarques 

En effet, les villages de marques appliquent le double affichage, avec le prix de référence et celui des saisons antérieures accompagné d’une démarque d’au moins 30%. Ainsi, ils auraient toujours joué la transparence avec les consommateurs. Cette autodiscipline est inscrite dans l’article L.310-4 du code du commerce, qui fixe le concept de l’outlet. 

Ce texte contient des mesures de protection contre les remises trompeuses, cibles de la directive de l’Union européenne. Quoiqu’il en soit, les acteurs se réjouissent que Omnibus permette désormais de comparer en toute objectivité les démarques et remises, entre commerce en ligne et commerce physique.

Keep Exploring
Oxana Gouliaéva : le métavers, nouvel eldorado du retail ?