Walmart : l’entreprise la plus rentable de 2021

D’après un classement publié par Statista, le géant américain de la grande distribution Walmart est l’entreprise la plus rentable au monde en 2021. Il a réalisé un chiffre d’affaires net de 573 milliards de dollars devant son rival Amazon.

Malgré les problèmes posés par la crise sanitaire et maintenant la guerre en Ukraine, les plus grandes entreprises du monde continuent de performer. Selon une étude Statista publiée fin juin, elles représentaient 47,6 billions de dollars de revenus en 2021 et leur capitalisation boursière s’élevait à 76,5 billions de dollars. 

Walmart et Amazon en chefs

Walmart se positionne comme l’entreprise la plus rentable des 2000 plus importantes au monde. Le géant américain de la distribution a réalisé un chiffre d’affaires (CA) de 573 milliards de dollars en 2021. Avec 23 millions de salariés dans 27 pays, il fait figure de mastodonte. Le groupe fondé par Sam Walton est talonné au classement par son concurrent principal Amazon. Le leader mondial du commerce électronique fait part d’un CA d’environ 470 milliards de dollars. Soit une progression de 22% sur un an. Un record pour l’entreprise fondée par Jeff Bezos. La société publique Saudi Aramco d’Arabie Saoudite complète le trio de tête avec 400 milliards de dollars.

Carrefour en tête dans la grande distribution en France

Suivent la China Petroleum and Chemical Corporation ou Sinopec (384,82 milliards de dollars), PetroChina (380,31), Apple (378, 7), UnitedHealth Group (297,55) et Volkswagen (295,73). SVC health (291 milliards de dollars) et Toyota (281,75) ferment la marche du top 10. En France, Total prend la première place avec 185, 12 milliards de dollars de CA en 2021. Il est suivi de Groupe Axa (145,19) et BNP Paribas (127,42). Ces groupes sont respectivement 29e, 39e et 48e dans le classement global. Carrefour arrive en tête dans la grande distribution tricolore (20e en France et 472e au monde) avec 87,81 milliards de dollars.

Keep Exploring
Homme devant la télévision
Télévision : la publicité segmentée prend ses marques